Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

L’Algérie profonde

Guelma

©D. R.

Le cimetière central de Baghdoucha nettoyé
Implanté dans le quartier périphérique de Bab Skikda, le cimetière central de Baghdoucha abrite des milliers de tombes de défunts de plusieurs générations de la ville de Guelma. Les familles qui se recueillent sur les sépultures de leurs proches déplorent la dégradation totale de ce lieu sacré. En effet, les tombes sont envahies par les herbes sauvages où se terrent des serpents et des mulots qui sèment la terreur parmi les visiteurs, notamment les femmes. Aussi, vendredi dernier, une quarantaine de sapeurs-pompiers encadrés par des officiers ont, durant plusieurs heures, nettoyé ce cimetière où des tonnes de détritus hétéroclites ont été ramassés et chargés dans des camions qui ont pris la direction du CET (centre d'enfouissement technique) de Bouzitoun (commune d'Héliopolis). À rappeler que ce cimetière saturé depuis de nombreuses années a été fermé par décision du wali de Guelma, et les enterrements ont lieu depuis deux années au nouveau cimetière Issam à Oued Maïz, route de Aïn Larbi, dont la gestion ne souffre d’aucune insuffisance.

Hamid BAALI

Santé en milieu scolaire : Ouverture de quatre nouvelles UDS
Quatre unités de dépistage et de suivi (UDS) ont été ouvertes dans les communes de Bendjerah, Oued Cheham, Aïn Ben Beïda et Hammam n'Bails, à Guelma. Dans ce contexte, la wilaya de Guelma dispose, depuis la rentrée des classes, de 22 UDS réparties sur l'ensemble des communes et rattachées aux secteurs sanitaires y afférents. Ces structures couvrent tous les établissements des cycles primaire, du moyen et secondaire et permettent la prise en charge de plus de 114 000 élèves dans le cadre du dépistage, des visites médicales et des vaccinations. Des médecins généralistes, des chirurgiens-dentistes, des psychologues et du personnel paramédical sont détachés par la DSP afin d'exercer dans ces UDS implantées dans des établissements scolaires. Dans ce contexte, et sur instruction de la wali de Guelma, une convention a été signée conjointement par les directeurs de la santé et de l'éducation afin de définir les responsabilités de chaque partie et de booster ces UDS dont le rôle est de veiller sur la santé de tous les élèves. À titre illustratif, des médecins spécialistes exerçant dans les EPH et les EPS, à savoir des ophtalmologistes, des chirurgiens, des orthopédistes, des néphrologues et autres, reçoivent périodiquement des élèves sur recommandations des médecins des UDS pour des actes médicaux et chirurgicaux en milieu hospitalier.

HAMID B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER