Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

une disposition instituée par la loi n°85-05

La garde médicale : objet de controverses à Oum El-Bouaghi

Nombreux praticiens ne respectent pas le tableau de garde. ©D. R.

Ladite instruction rappelle que le service de garde est une obligation pour tout praticien que ce soit dans le secteur public ou privé.

En application de l'instruction n°5 du 5 août 2017, relative à la garde des praticiens médicaux installés à titre privé, la liste des médecins spécialistes concernés a été élaborée par la direction de la santé et de la population de la wilaya. Ladite instruction rappelle que le service de garde est une obligation pour tout praticien que ce soit dans le secteur public ou privé, disposition instituée par la loi n°85-05.
À cet effet, le secteur privé, cabinets de consultations et de soins médicaux, dentaires, des laboratoires d'analyses médicales, de radiologie, différents établissements de jour privés (centres de diagnostic, cliniques de chirurgie dentaire, centres d'ophtalmologie, d’ORL, de cardiologie..) et établissement hospitalier privé, se doit de participer au service de garde, conformément à la réglementation en vigueur.
Selon l'instruction, la garde prend la forme d'une permanence au cabinet du praticien qui l'assure, les horaires sont fixés de 16h jusqu'au lendemain 8h pour les jours ouvrables, de 8h du matin à 20h et de 20h à 8h pour les jours fériés et les week-ends. En outre, il est précisé que les listes de garde mensuelles, doivent être établies par les directeurs de la santé et de la population avant le 20 de chaque mois pour le mois suivant. Au niveau de la wilaya d'Oum El-Bouaghi, certains médecins ont, selon le Dr Belhatem, DSP par intérim, refusé le tableau de garde. Il a été  élaboré par la DSP et s’étale du 13 au 31 du mois en cours, et qui a été remis aux directions des EPSP pour diffusion. Au niveau de l'EPSP d'Oum El-Bouaghi, chapeautant plusieurs communes dont le chef-lieu de wilaya, certains médecins spécialistes privés étaient en congé annuel, 6 ont reçu normalement le tableau, certains à Aïn Fakroun, l’ont refusé. Un spécialiste à Oum El-Bouaghi nous a déclaré n'avoir reçu aucun tableau. Pour un autre, “on l’a reçu, mais on ignore le contenu des instructions, elles n'existent pas sur le site du ministère, on n'a pas compris, puis le problème de sécurité se pose la nuit”.
Par ailleurs, nous n'avons pas pu obtenir l'avis du responsable du Conseil de l'ordre, ce dernier étant en congé. Il est à signaler que pas moins de 167 médecins spécialistes privés,163 généralistes,106 chirurgiens-dentistes et 188 pharmaciens exercent à la wilaya d'Oum El-Bouaghi.

B. NACER


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER