Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 306 nouveaux cas de Covid-19 durant les dernières 24 heures, portant le nombre des cas confirmés à 57332
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

De 18 millions de plants cultivés, elle passe à 4 millions

La production de la fraise en net recul à Jijel


La culture de la fraise est en perte de vitesse à Jijel. Les agriculteurs de la région n’ont plus qu’à se détourner de cette filière, après avoir misé sur elle durant presque une décennie. Pour cette saison, le rendement est en net recul. De 18 millions de plants, cette culture est passée à 4 millions cette année. C’est ce qu’indique le président de l’Association des producteurs de la fraise à Jijel, Tahar Mcharih, qui a lui-même fait de cette culture sa principale spécialité durant plusieurs années. “Je me convertis à la culture de la pastèque”, affirme-t-il sur un ton de désillusion.

Notre interlocuteur déplore les pertes subies par certains de ses collègues, qui ne tirent plus, a-t-il regretté, de bénéfices de cette activité. “Quand le kilogramme de la fraise revient à 120 DA, que reste-t-il de ce bénéfice ?”, se désole-t-il. Ce spécialiste de la fraise impute ces déboires à de multiples facteurs, dont la cherté des plants importés de l’étranger et le coût élevé des pesticides pour le traitement du produit.

À cela s’ajoute, fait-il remarquer, le fait que les terres ayant servi à la culture de la fraise ne donnent plus le même rendement habituel. “Les agriculteurs qui s’accrochent encore à cette activité sont allés du côté de Tassoust chercher de nouvelles terres et de l’eau pour espérer rentabiliser leur activité”, précise-t-il.

Il faut dire que depuis un certain temps déjà des intervenants dans la culture de la fraise ont tiré la sonnette d’alarme sur la mort programmée de cette filière.

 

 


A. Z.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER