L’Algérie profonde / Est

mourad zenati, chef de sûreté de la wilaya de Mila

“Le citoyen est un élément essentiel dans l'équation sécuritaire”

©D. R.

“Le citoyen à Mila est devenu un élément indispensable dans l'équation sécuritaire, eu égard à ses multiples contributions dans le signalement des crimes.” Ces propos sont à Mourad Zenati, chef de Sûreté de wilaya de Mila. En effet, lors de la conférence de presse qu'il a animée ce jeudi, Zenati a rendu un fervent hommage aux citoyens de Mila pour leur coopération positive avec les services de sécurité, en affirmant que “dans 40% des crimes élucidés, on retrouve la trace d'un citoyen anonyme qui a pris l'initiative de prendre contact avec la police via l'un les numéros verts de l'institution pour donner l'alerte”.
Cette coopération est considérée comme un indice de confiance de la part des riverains. “Nos services sont vraiment redevables aux centaines de citoyens qui interviennent sur nos numéros verts pour signaler des crimes. C'est un signe réconfortant de confiance qui, non seulement il nous rend service, ce qui est évident, mais traduit aussi le degré élevé de conscience des citoyens.” En passant en revue les statistiques des activités de ses services, le chef de Sûreté de wilaya affirme que durant les trois derniers mois, on a enregistré des milliers d’appels d’alerte sur les numéros verts de la police. Faisant dans le menu, il précisera que les citoyens ont utilisé 2 387 fois le 1548 et 1 338 fois le nouveau numéro vert 104 réservé aux alertes sur les enlèvements d'enfants.
Considérant le citoyen comme un élément essentiel dans l'équation sécuritaire, le premier responsable de la sûreté à Mila soulignera que plus de 40% des affaires élucidées avec succès et dans un temps record l'ont été grâce aux appels d'alerte lancés par les citoyens.

KAMEL B.