Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Approvisionnement en semoule

Le wali de Constantine promet la fin du calvaire

L’approvisionnement en semoule pose problème en ces temps d’urgence sanitaire. © D.R

Lors d’une réunion avec les représentants des comités de quartier, une seule et unique préoccupation a été posée : la rareté de ce produit.

Les représentants des comités de quartier de Constantine ont eu la possibilité, mardi, d’évoquer les différents problèmes qui se posent dans leurs cités, notamment en cette période de crise sanitaire du Covid-19 qui frappe le pays. En effet, dans le but d’assister les efforts des pouvoirs publics afin de surmonter cette épreuve, le wali de Constantine, Saci Ahmed Abdelhafidh, n’a pas hésité à demander l’aide d’une quarantaine de représentants des différents quartiers de la wilaya. “En ces moments difficiles, nous allons devoir compter sur votre aide pour recenser les familles démunies et subvenir à leurs besoins”, a déclaré le premier responsable de la wilaya dans son allocution.

Lors de cette rencontre tenue au siège de la wilaya sis à la cité Daksi-Abdeslem et qui a duré plus d’une demi-heure, la plupart des intervenants avaient pour préoccupation la rareté de la semoule et la nécessité d’organiser des opérations de vente dans les différents quartiers, notamment ceux à forte concentration de population, telles les cités Daksi-Abdeslem, Émir-Abdelkader (ex-Faubourg Lamy), El-Guemas, Ziadia, Chalet des pins, Kadour-Boumedous, Boudraâ-Salah, Sakiet Sidi Youcef (ex-la Bum), Sidi M’cid et Kadri-Abdellah (ex-Aouinet El-Foul). “Monsieur le wali, nous sommes dans une situation délicate.

Les citoyens rencontrent d’énormes difficultés pour s’approvisionner en cette denrée indispensable. Des chaînes interminables de citoyens se forment quotidiennement de façon anarchique devant les points de vente, ce qui multiplie le risque de propagation du virus. Nous déplorons ces ventes pagailleuses de la semoule et la distribution non équitable dans les quartiers. Les pouvoirs publics doivent impérativement trouver des solutions à ce problème”, déplorent-ils.

D’autres sont même allés jusqu’à proposer la création d’une coordination entre les comités de quartier et la mise en place d’une cellule de crise en collaboration avec les pouvoirs publics afin de solutionner ce problème. Le wali, de son côté, a tenu à rassurer les  présents : “Je tiens à vous rassurer que la semoule sera disponible. La wilaya de Constantine produisait journellement 1 200 q, actuellement nous sommes à plus de 2 000 q par jour. La distribution se fait de façon quotidienne à travers toutes les minoteries de la wilaya pour éviter tout risque de rupture.

Et à partir de la semaine prochaine, nous allons procéder à l’organisation d’opérations qui se feront désormais dans les locaux commerciaux et les grandes surfaces d’alimentation.” Le wali de Constantine a exhorté les citoyens à faire preuve de vigilance, lorsqu’ils sont dans une file pour acheter ce produit. Une autre réunion avec les représentants des quartiers des circonscriptions administratives de la nouvelle ville Ali-Mendjeli, d’El-Khroub, d’Ouled Rahmoune et de Aïn Smara sera organisée aujourd’hui. 

 

 

 


Inès Boukhalfa


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER