Scroll To Top

L’Algérie profonde / Est

batna

Le wali inspecte plusieurs projets

©D. R.

Accompagné de ses proches collaborateurs, le wali de Batna, Mohamed Salamani, a effectué, dernièrement, une visite d’inspection à travers des chantiers en cours de réalisation de l’APC ainsi que ceux relevant de différentes directions extérieures. Ce sont plusieurs secteurs d’activité entrant dans le cadre du développement local qui ont été concernés par cette inspection. On se rappelle que ce dernier avait déclaré, lors de son installation l’été 2015, qu’il ne sera pas un wali bureaucrate mais qu’il privilégiera plutôt le travail de contact et de terrain. Sans doute à la recherche d’une efficacité maximale et surtout pour ne pas tomber dans les “miroirs déformants” voire les pièges fréquents – semble t il – des “faux rapports de situations”. Ainsi, dans le secteur de la construction, le wali s’est rendu à l’agglomération de Hamla/1 où il a pu constater que les deux secteurs urbains sont à présent presque achevés dès lors que des travaux demeurés quelque peu en retard ont atteint ces derniers temps le taux de 95%. À Batna-ville, le wali a inspecté plusieurs chantiers dont les travaux de réhabilitation de la cité administrative An-Nasr (ex-Chikhi), un oued concerné par l’opération de couverture, et recalibrage des deux oueds traversant la ville et dont le projet avait été confié à l’entreprise Cosider ainsi qu’une mosquée en construction au quartier de Bouzourane non loin du cimetière. Pour les chantiers de l’APC, M. Mohamed Salamani a visité la salle de soins de la cité An-Nasr qui vient d’être réaménagée sur le budget communal. À l’état civil central de haï Z’mala, le wali s’est enquis de l’élaboration des passeports et cartes d’identité biométriques pour les citoyennes et les citoyens. Il semble qu’une forte demande est exprimée sur ce plan par les habitants de Batna. Concernant les infrastructures sportives, le wali a constaté de visu les travaux portant sur la dotation de quatre stades de football dits de proximité dont deux à la cité An-Nasr de revêtement en gazon synthétique (tartan). L’un des deux stades de cette cité, en l’occurrence celui dénommé Wembley, est désormais pris en charge comme les autres sur le budget de la commune. Ceci après que Mohamed Raouraoua, président de la FAF, n’ait pu tenir sa promesse faite au maire de Batna. Il était en effet question d’un financement par la FAF du revêtement en gazon synthétique du stade Wembley ainsi que l’aménagement sur un terrain limitrophe d’un centre de préparation sportive. Il faut également signaler le déplacement du wali à l’Office du parc omnisports où se déroulent les travaux de revêtement du terrain de football en gazon naturel. Au quartier Lombarkia (anciennement parc à fourrage), le wali s’est intéressé à la situation actuelle de la coopérative immobilière où deux cent lots de terrain avaient été octroyés, il y a peu d’années, à des éléments de la sûreté nationale (police). La cité est construite et est habitée dans une proportion de 55%. Au chantier de l’ENPI (ex-EPLF), le wali a visité les 216 logements LPP et LPA qui sont actuellement au stade des finitions. Non loin de ce chantier, M. Mohamed Salamani s’est arrêté devant le terrain réservé par les autorités de la wilaya pour le nouveau projet de construction par AADL de mille logements.

ALI BENBELGACEM


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER