Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

BORDJ BOU-ARRÉRIDJ

Plusieurs communes ont soif

© D.R.

Il y a maintenant des mois que plusieurs communes de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj sont sans eau potable ou carrément alimentées au compte-gouttes.
Les robinets sont à sec dans des milliers de foyers. Jusqu’à hier, beaucoup de localités, essentiellement celles situées dans le nord de la wilaya, à savoir Djaâfra, Teffreg, El-Maïn, El-Colla et Theniet Nasser souffrent d’une pénurie aiguë. Pourtant, lors de la dernière visite du ministre dse Ressources en eau à Bordj Bou-Arréridj, cette région a bénéficié d´un projet de restauration des réseaux d’adduction en AEP, et surtout d’un plan d’urgence d’approvisionnement en eau potable durant cette période de chaleurs, en attendant le grand projet de Tichy-Haf. Pour le moment, ces communes sont alimentées à l’aide de citernes à partir d’un puits situé dans la commune d’El-Maïn.
“Un seul puits pour alimenter les 5 communes n’est pas suffisant, surtout que ces derniers jours, la pompe n’a pas résisté à la charge”, dira Hamza, un habitant de la commune d’El-Maïn. “La pompe est toujours en panne. Impossible de satisfaire toutes les communes”, dira un colporteur d’eau. Pour le P/APC d’El-Maïn, Maâzouz Brahim, la commune a besoin d’aide de la part des autorités de la wilaya et des services de la direction de l’hydraulique pour pouvoir acheter des pompes. “Ces pompes sont pour toute la région”, ajoute-t-il.
“Les habitants d’El-Maïn s’approvisionnent deux fois par mois pour laisser aux autres communes le temps de s’alimenter en citerne.” Enfin, il est à signaler que malgré les promesses qui ne cessent d’être faites aux populations, beaucoup de communes vivent ces dernières semaines au rythme d’une pénurie d’eau potable.


Chabane BOUARISSA


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER