Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

SÉTIF

Plusieurs crèches municipales toujours inexploitées

© D.R.

 Plusieurs crèches municipales demeurent toujours fermées dans la wilaya de Sétif au grand dam de ses habitants. En effet, ces établissements réceptionnés depuis des années, ne cessent de se dégrader au fil du temps. C’est le cas de celles implantées  dans les communes de Béni Fouda, Bazer Sakhra, Aïn Lagradj, Béni Chebana, Bousselam, Maouklane et Bir Haddada. Les présidents d’APC évoquent des problèmes liés aux clauses du cahier des charges régissant ce genre d’activité, tout en dénonçant le montant requis pour l’exploitation de ces structures. “Le montant d’ouverture mentionné dans le cahier des charges avoisine les 70 millions de centimes pendant 9 ans. Toutes les opérations lancées pour louer cet espace ont été infructueuses. Aujourd’hui, une demande a été formulée aux services des domaines pour réduire le montant à 40 millions de centimes”, nous dira le P/APC de Bazer Sakhra. Ainsi, selon les dires des P/APC, les investisseurs fuient ce genre d’investissements dans les petites communes en raison du manque de rentabilité. “Les familles préfèrent orienter leurs enfants vers les mosquées et les associations. Elles ne peuvent pas dépenser une grande somme pour inscrire leur enfant dans une crèche”, indique-t-on. Cette situation a favorisé la prolifération des crèches clandestines dans ces zones.


A. LOUCIF


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER