Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Le réseau était conduit par un gendarme

Saisie de 2,5 kilos de kif traité à Sétif

©D. R.

Les éléments de la brigade de recherches relevant du groupement de gendarmerie de la wilaya de Sétif sont arrivés, le week-end dernier, à démanteler un réseau de dealers composé de six individus âgés entre 25 et 38 ans activant dans plusieurs wilayas et ont procédé par-là même à la saisie de plus de deux kilos de kif traité à Guijel, au sud de Sétif. L’opération a été menée suite à des informations, faisant état de la présence d’un réseau à mechta Ouled Ghejati relevant territorialement de la commune de Guijel, activant dans la commercialisation de kif traité. Deux jeunes (G. A. et K. R.), âgés respectivement de 35 ans et 38 ans, ont été arrêtés en flagrant délit de commercialisation de plus de 500 g de kif traité. L’enquête préliminaire a permis de remonter jusqu’à un autre dealer (H. M.), 25 ans, originaire de la wilaya de Mascara. Ce dernier était en possession de 1,5 kg de kif. L’enquête a aussi permis aux gendarmes de conclure que l’origine de la marchandise était les wilayas de Mascara et Nâama. Après une autorisation d’extension de compétence délivrée par le procureur de la République du tribunal de Aïn Oulmène, à Mascara, il a été procédé à l’arrestation de D. M., âgé de 41 ans, et du chef de file et coordinateur du réseau qui n’est autre qu’un gendarme (A. L.), âgé de 29 ans, et originaire de Béchar et faisant partie des effectifs du groupement de la Gendarmerie nationale de Mascara. Le cinquième dealer a été arrêté à Nâama. Le procureur de la République près le tribunal de Aïn Oulmène a ordonné de placer les mis en cause en prison en attendant la fin de l’instruction. Quant au principal fournisseur, à savoir un certain H. S., il est en fuite.

FAOUZI S.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER