Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Algérie Profonde

Skikda

Ouled Attia (Skikda) : Les habitants d’El-Oualdja paralysent le CW132
 Des dizaines d’habitants de la bourgade d’El-Oualdja (commune d’Ouled Attia, une quarantaine de kilomètres à l’ouest de Skikda) ont barré le CW132 durant toute la journée de mardi, pour protester contre la décision d’annulation des travaux de revêtement de la route menant vers leur bourgade sur un tronçon de 6 km. Il faut dire que la réaction des protestataires intervient à la suite d’une rumeur qui a circulé depuis quelques jours, faisant état du gel du projet de revêtement de cette route à partir de la bifurcation sur le CW132 vers leur localité. À signaler que les habitants d’El-Oualdja souffrent de la dégradation des routes et éprouvent d’énormes difficultés pour se déplacer, surtout pour se rendre vers les centres de santé dont l’hôpital de Collo. Contacté par nos soins, et en l’absence du maire, un élu dément tout en bloc et affirme que le projet est maintenu, tout en expliquant qu’il s’agit d’un retard d’ordre administratif. Mais en dépit des assurances de quelques élus qui se sont déplacés sur les lieux de la contestation, les protestataires ont refusé d’entendre raison et réclament le lancement immédiat des travaux, tout en poursuivant leur mouvement jusqu’en fin d’après-midi.

Les travailleurs de l’Econeg en colère
 Des dizaines de travailleurs de l’Econeg (Entreprise communale de nettoyage et de gestion) ont organisé, mardi, une marche pour réclamer leurs salaires qu’ils n’ont pas perçus depuis 3 mois. Ils ont entamé leur marche à partir du siège de l’Econeg, situé dans la petite zone, avant d’observer un sit-in devant le siège de la wilaya. Les protestataires se disent lésés par l’administration par rapport à leurs collègues de l’entreprise de wilaya Cleanski, qui, eux, sont payés régulièrement, nous dit-on. Nos interlocuteurs n’arrivent pas à expliquer les sommes colossales qui sont dépensées pour l’achat des équipements au moment où eux sont marginalisés. Dès lors, ils réclament une commission d’enquête qui sera à même, selon eux, de déterminer où va l’argent de l’entreprise. Nous apprenons, par ailleurs, que durant la même journée, le responsable par intérim de l’Econeg, à savoir le maire de Skikda, a présenté aux élus de l’APC une délibération pour dégager chaque mois une enveloppe de 1,7 milliard de centimes pour prendre en charge les salaires des travailleurs, le paiement des charges sociales et aussi pour l’achat des équipements de nettoyage et de sécurité. “Les caisses de l’entreprise seront renflouées d’une avance de 8 milliards de centimes pour pouvoir payer les ouvriers”, nous dira un élu de l’APC, tout en affirmant que cette situation s’explique par les créances de l’Econeg auprès de certains organismes, soit un total de 18 milliards de centimes cumulés depuis 2015, qu’elle n’arrive pas à recouvrer pour faire face à la masse salariale des 200 ouvriers et l’achat d’équipements. Des protestataires nous confie que depuis le décès du directeur en 2015, cette entreprise va de mal en pis.                    

146 logements sont attribués aux fonctionnaires de la police
L’inspecteur régional de la zone Est de la police, Mustapha Naïmi, a procédé, lundi, à l’attribution de 146 logements sociaux participatifs au profit des fonctionnaires de la police dont des retraités et des familles de policiers décédés. Ainsi, 40 logements ont été attribués à Ramdane-Djamel, 30 à Hammadi-Krouma, 10 à El-Hadaïek et 66 logements à Filfila. Le représentant du DGSN a souligné le grand intérêt que porte la direction pour la prise en charge des préoccupations socioprofessionnelles des fonctionnaires de la Sûreté nationale pour pouvoir bien assumer leurs missions, tout en les instruisant à fournir plus d’efforts et de prendre leurs responsabilités pour la sécurité et la tranquillité des citoyens, surtout durant la saison estivale, vu que cette wilaya est une région balnéaire qui attire un grand nombre d’estivants. Il rappellera aussi que la mission première de la police est de toujours veiller à servir la patrie et préserver la sécurité du citoyen et protéger ses biens. Des bénéficiaires ont, quant à eux, exprimé leur joie surtout qu’on vient de fêter le 55e anniversaire de la création de la police et leur fierté d’appartenir à ce corps. À signaler que la police a bénéficié d’un quota de 704 logements participatifs, dont 327 ont été réceptionnés et 337 autres sont en cours de réalisation et d’un programme lancé depuis 2009 et aussi un autre quota de 100 logements LSP en voie d’achèvement.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER