Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Algérie Profonde

SKIKDA

Relogement de 1 987 familles
Les autorités locales prennent avec grand soin la grande opération de relogement des habitants du plus grand bidonville de la wilaya de Skikda dit “El-Match”, de la cité Salah-Boulkeroua, dans le cadre de la résorption de l'habitat précaire. Pour rappel, l'attribution effective de ces logements, qui a connu un grand retard, a incité des habitants à occuper la rue récemment, provoquant ainsi des émeutes. Plusieurs personnes ont été blessées, dont des agents de l’ordre, alors que des émeutiers ont été arrêtés, faut-il le rappeler.Ainsi, les autorités locales, qui veulent une attribution dans la plus grande transparence, ont préféré opter pour la salle omnisports du 20-Août-1955 pour le tirage au sort et la désignation des cités et des numéros de logements, en présence des bénéficiaires, des associations et de la presse locale et des membres de l'exécutif, à leur tête le chef de cabinet intérimaire, et supervisés par un huissier de justice, encadrée par un impressionnant cordon sécuritaire pour éviter tout dérapage. Les deux sites de M'siouène et de Zezef vont accueillir respectivement 900 et 1 087 familles qui ont eu les clés de leur logements lors d'une deuxième étape et qui n'attendent que la grande opération d'évacuation. Quant aux malheureux postulants qui se sentent lésés par cette attribution, ils ont été appelés à déposer leurs recours au niveau de bureaux ouverts à la salle omnisports des Frères Bouchache, à la cité des Frères Saker, à partir de dimanche dernier. Alors que l'OPGI s'est chargé depuis lundi de la convocation des bénéficiaires de ces logements LPL pour leur notifier les sites de leurs logements ainsi que les blocs et les numéros des portes, et cela au niveau de la même salle, où deux bureaux d'accueil ont été ouverts.

Les “taxieurs” reprennent le service en imposant leur loi
Les chauffeurs de taxis collectifs assurant le transport urbain au niveau de la ville de Skikda, en grève depuis une quinzaine de jours, ont repris mardi le travail mais en appliquant leur propre tarification avec l'augmentation du prix de la place par personne de 20 à 30 DA, sans attendre la réponse de la tutelle à leur revendication, faisant ainsi fi de l'instruction ministérielle 16/489 du 15 février 2016 réglementant la tarification en milieu urbain. La proposition d'augmenter les tarifs a été considérée comme illégale par la direction des transports et ensuite lors d'une réunion tenue avec le secrétaire général de la wilaya, en présence du coordinateur régional de l'Union nationale des chauffeurs des taxis. Lors de cette rencontre avec les représentants des chauffeurs de taxi, le représentant de la wilaya a demandé aux “taxieurs” de reprendre le travail en attendant la réponse du ministère de tutelle. Mais les chauffeurs de taxi ne l'entendaient pas de cette oreille puisqu'ils n'ont pas jugé utile d'attendre encore, surtout en cette conjoncture de rentrée sociale, de la fête de l'Aïd, synonymes de grandes dépenses.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER