Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

SKIKDA

Trois bandes de malfaiteurs mises hors d’état de nuire

© D.R.

Les services de la Sûreté de wilaya engagés dans la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes ont réussi récemment, à mettre hors d’état de nuire trois bandes de dangereux criminels composées de 12 individus, âgés entre 16 et 30 ans, spécialisées dans le cambriolage des maisons. Selon un communiqué de la police, ses services avaient reçu plusieurs plaintes de citoyens habitants les cités de Zeramna et de M’siouène qui ont été victimes de cambriolage. Les vols signalés concernent plus de 220 millions de centimes, des bijoux, et des appareils électroniques. L’enquête révèlera que les suspects guettaient l’absence des victimes de leurs habitations, généralement isolées, pour organiser des cambriolages. Les 12 suspects ont été présentés jeudi, devant le magistrat instructeur près le tribunal de Skikda qui a ordonné la mise en détention provisoire de 8 suspects et 4 autres sous contrôle judiciaire pour les accusations de vols caractérisés, entrée par effraction et recel d’objets volés. Par ailleurs, une autre bande de malfaiteurs composée de trois individus, âgés de 16, 18 et 19 ans, utilisait une fille mineure de 14 ans, pour cambrioler une maison. Cette affaire remonte à la semaine dernière, lorsqu’une dame a déposé une plainte auprès des services de police pour un vol de bijoux d’une valeur de 70 millions de centimes de son domicile situé à la cité M’siouène. Les investigations de la police judiciaire ont permis l’identification et l’arrestation des suspects. L’enquête révèlera que l’un des suspects avait utilisé la sœur de la victime, âgée de 14 ans, en vacances chez sa sœur, avec qui il a récemment tissé une relation. Alors que la fille se trouvait seule à la maison, il l’a appelée dehors pour une rencontre, pendant que son complice s’introduisait à l’intérieur de la maison, pour s’emparer des bijoux. Le magistrat instructeur près le tribunal de Skikda placera les deux mis en cause en détention provisoire pour constitution d’une bande de malfaiteurs, vol caractérisé à l’intérieur d’une maison en utilisant un mineur. L’un d’eux sera aussi poursuivi dans une deuxième affaire, pour l’accusation d’incitation d’une mineure à un crime.


A.BOUKARINE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER