Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

JIJEL

Une cellule d’hygiène publique installée

Volailles vendues sans respect de la chaîne de froid. © D.R.

Elle aura pour mission de recenser les points affectés et mettre en place un plan de travail pour garder propres les lieux publics.

Le dossier de l’insalubrité, qui a longtemps empoisonné la vie des habitants de Jijel, a été enfin pris en charge par les autorités locales. Une réunion consacrée à ce sujet a été tenue dernièrement au siège de la wilaya, et qui a regroupé les directeurs de l’exécutif ainsi que les présidents d’APC. À cet effet, une cellule de wilaya chargée de la préservation de l’hygiène publique a été installée par le wali de Jijel. Cette cellule aura pour mission de recenser les points affectés par les déchets ménagers et mettre en place un plan de travail bien défini pour garder les quartiers, les ruelles et les lieux publics propres au quotidien, a-t-on expliqué. Tous les moyens matériels et humains seront mis à contribution dans cette opération. Cela constituera aussi un renfort qui sera apporté aux agents de ramassage rattachés aux communes et qui visiblement n’arrivent plus à assurer cette tâche, vu le manque d’effectif et les tonnes d’ordures jetées quotidiennement par les habitants. Cette décision, qui sera sans doute saluée par la population et les associations de quartier, intervient suite au laisser-aller enregistré depuis plusieurs années et qui a fait de plusieurs espaces urbains de Jijel un immense dépôt d’ordures à ciel ouvert. Cependant, les membres engagés auront du pain sur la planche, surtout qu’aucun travail efficace n’a été enregistré depuis 2014 pour améliorer le cadre de vie des habitants. À Jijel par exemple, les services de l’APC se basent uniquement sur l’éradication des ordures du centre-ville, tandis que les alentours croulent sous les ordures. D’ailleurs, les habitants de certains quartiers, encadrés par les associations locales, se sont mobilisés à maintes reprises pour le ramassage des ordures, faute de rotations régulières des camions de ramassage. À l’est, dans la commune d’El-Milia, l’une des plus importantes de la wilaya, la population a rendu les armes depuis longtemps. Juste à l’entrée de cette ville, on se retrouve face à un triste décor qui en dit long sur l’absence totale des autorités locales et des services de l’APC. Des odeurs nauséabondes, des déchets jetés ici et là, près des magasins ou sur les trottoirs. Les habitants s’en sont plaints à maintes reprises, en vain.


Hamid BAALI

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER