Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

BORDJ BOU-ARRÉRIDJ

Une équipe pluridisciplinaire franco-algérienne au chevet des malades

Sur invitation de la direction de la santé de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj, l’AAPFA (Association d’amitié populaire franco-algérienne), basée à Lyon (France), a envoyé, le 9 septembre, une équipe médicale constituée d’une quarantaine de praticiens de la santé spécialisés en chirurgie générale, orthopédie, ophtalmologie, gynécologie obstétrique, ORL et bien d’autres domaines où le manque d’encadrement adéquat se fait ressentir. Ces journées qui s’étalent jusqu’au 16 du mois en cours ont pour objectif, en plus du traitement des malades, la formation des médecins de la wilaya. Ces derniers ont la possibilité d’améliorer leurs connaissances dans les domaines pointus de la santé en côtoyant leurs confrères de renommée mondiale qui apportent des techniques et même des moyens nouveaux pour la prise en charge des patients. Les membres de la commission dont la plupart sont des Algériens établis en France ont commencé dès leur arrivée dans la wilaya à étudier les dossiers des malades qui ont été choisis par leurs homologues locaux pour préparer les interventions. “Nous sommes avant tout reconnaissants envers notre pays formateur, et en guise de cette reconnaissance nous intervenons à travers tout le territoire national pour assister une population accueillante et modeste comme nous avons pu le ressentir et qui mérite de notre part ces actions”, dira Dr Bouzidi. Le programme de ces dernières concerne l’hôpital de Bordj Bou-Arréridj, mais aussi ceux Ras El-Oued, Bordj Ghedir, Medjana et même l’hôpital Mère et Enfant du chef-lieu.

Chabane BOUARISSA


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER