Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Auto / Événement Auto

263 500 spectateurs ont assisté à cette course remportée par Porsche

Les 24 Heures du Mans : un événement tout simplement époustouflant !

Pour une course automobile, les 24 Heures du Mans 2015 était celle à ne pas manquer. Les 263 500 spectateurs qui ont afflué des quatre coins du monde ont été tenus en haleine jusqu’au bout du suspense…

Les technologies automobiles mises en compétition par les constructeurs automobiles en lice à cette 3e manche du Championnat du monde d’endurance de la FIA ont donné lieu à une course tout simplement époustouflante. Elle était, certes, éprouvante pour les pilotes qui se livraient à une rude bataille, depuis le début, samedi à 15h jusqu’à sa dernière minute dimanche à 15h. Mais de part toutes les prouesses qu’elle a révélées, elle n’a pas manqué d’émerveiller le public qui est resté 24 heures durant sous l’emprise des sensations les plus fortes. De ce plus grand “délire mécanique”, c’est l’allemand Porsche, qui en est sorti en tête de classement. Grâce à son prototype 919, le constructeur allemand Porsche a pu remporter sa 17e victoire depuis 1923. Une victoire assortie d’un doublé puisque, distant d’un tour, le second bolide à franchir la ligne d’arrivée au bout des 24 heures de course n’était autre qu’une Porsche. Le second constructeur allemand, à savoir Audi, victorieux de la précédente édition n’a pu obtenir son 14e trophée. Mais n’a, toutefois, pas quitté le podium. Avec sa R18 e-Trone Quattro qui a été retardée par quelques incidents sur le parcours, la marque aux anneaux a obtenu la 3e place. Ce qui devait alors être une compétition principalement germano-nipponne avec l’entrée en lice des constructeurs japonais Toyota, champion du monde d’endurance en titre et Nissan qui vient de renouer avec les compétitions de haut niveau, face aux deux constructeurs allemands, se  transforme en un duel germano-germanique entre Porsche et Audi qui, à une vitesse dépassant les 240km/h, ont détenu la palme de la vitesse et de l’endurance.
Les 24 Heures du Mans : le parfait exemple de la non-violence
Cette édition a enregistré, selon les chiffres officiels obtenus auprès de l’organisateur, à savoir Automobile Club de l’Ouest (ACO), un nouveau record en termes d’affluence. Ils étaient 263 500 spectateurs lors de cette 83e édition contre 245 000 en 2013, 263 300 l’année dernière. Ils étaient donc très nombreux tous âges confondus, et surtout d’une multitude de nationalités à se côtoyer durant deux longues journées et deux longues nuits dans un esprit de compétition, mais dans une ambiance de fête. Que ce soit aux alentours du circuit de la compétition ou encore des sites d’hébergement provisoire improvisés sur plusieurs kilomètres autour du circuit et les lieux réservés aux activités d’animation, des spectateurs venus de partout, France, Grande Bretagne, Allemagne, Japon, Espagne, d’Asie et d’Amérique, aucun incident, aussi minime soit-il, n’a été enregistré durant toute la durée de cet événement planétaire qui a marqué le monde du sport mécanique par ses lettres de noblesse. Les 24 Heures du Mans peut être ainsi considéré comme le parfait exemple de la non-violence dans le monde des sports.

S. L.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER