Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Auto / Événement Auto

INDUSTRIE AUTOMOBILE

L’université s’engage dans les métiers de l’automobile

© D.R.

L’information est passée (presque) inaperçue alors qu’elle vaut son pesant d’or : l’université va lancer, très prochainement, des spécialités dont a besoin le secteur automobile pour accompagner les concessionnaires dans leurs projets industriels.

L’annonce a été faite par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar. En visite de travail à Oran, M. Hadjar a exhorté les états-majors de l’université à s’investir dans les spécialités liées à l’automobile, notamment celles qui doivent accompagner les projets des concessionnaires automobiles algériens dans le montage, comme première étape, et la fabrication, dans une seconde étape. Aux yeux du ministre de tutelle, il est temps que “les recteurs des universités de l’ouest du pays lancent de nouvelles spécialités concernant l’industrie automobile, eu égard aux différents projets initiés dans la région”. En effet, dans son allocution prononcée à l’université des sciences et technologies d’Oran (USTO) Mohamed-Boudiaf, le ministre a estimé “nécessaire de lancer de  nouvelles spécialités versées dans l’industrie automobile dans la région de l’ouest du pays qui tend à devenir un pôle versé dans ce créneau, avec les différents projets d’investissement attendus, en plus de l’usine Renault Algérie Production, déjà opérationnelle”. Il faut dire que le secteur de l’automobile, en proie à une véritable crise, une crise provoquée par la chute du baril du pétrole et la limitation des importations, doit son salut au développement d’une industrie à même de sauver des milliers d’emplois. En plus de l’usine Renault Algérie Production d’Oued Tlelat, on annonce un important projet à Tiaret entre le groupe iranien Khodro et Cima Motors, un autre basé à Relizane du groupe allemand Volkswagen avec le groupe Sovac Algérie et, enfin, celui de Peugeot Algérie attendu également dans la région de l’Oranie.
Du coup, les pôles universitaires de l’Ouest sont appelés à inscrire un agenda nouveau, avec une nouvelle feuille de route afin de privilégier les spécialités liées à l’industrie automobile. Entre autres spécialités, on citera les technologies embarquées, les systèmes intégrés, la mécanique industrielle et les sciences appliquées aux systèmes mécaniques et le dessin industriel. D’autres modules pourraient faire l’objet de propositions par le ministère de tutelle, d’autant que des milliers de diplômés se retrouvent, chaque année, au chômage malgré des formations en béton. Avis aux recteurs. Aux concessionnaires aussi!


FARID BELGACEM

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER