Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Auto / Événement Auto

RENAULT ALGÉRIE

Un 3e modèle sera produit en 2017

Le Salon de l'automobile Autowest a été une aubaine pour Renault Algérie pour faire le point de la situation. Mais pas seulement, puisque, deux ans seulement après le début de l'activité de Renault Algérie Production à Oran, le patron de Renault Algérie, Guillaume Josselin, a annoncé qu’un troisième modèle sortira des chaÎnes de production de l’usine Oued Tlelat au second semestre 2017 et sera basé sur une nouvelle plateforme, c’est-à-dire différente de celle de Symbol et Sandero Stepway MIB. “La troisième voiture à être produite en Algérie par la RAP en 2017 arrive après le succès des deux modèles fabriqués en local, à savoir la Symbol à hauteur de 53 742 unités et la Dacia Sandero Stepway avec plus de 4 000 unités produites depuis son lancement en juin dernier. La situation de blocage que connaît le marché de l'automobile en Algérie et l'arrivée de nouveaux acteurs qui investissent le secteur de l'industrie automobile ont fait réagir Renault Algérie Production”, a encore indiqué Renault Algérie. Pour le PDG de Renault Algérie Production, Bernard Sonilhac, “le troisième modèle sera basé sur une nouvelle plateforme, d’où la nécessité d’entamer de lourds travaux d’aménagement sur la chaîne de production”. En effet, une nouvelle étape sera franchie dans le processus d'industrialisation avec l'ambition de lancer en 2017 une partie carrosserie et peinture avec une partie robotisée, notamment pour ce qui est de la peinture. L’usine de Renault Algérie Production est en avance par rapport au plan de développement initial établi au début du projet et compte aujourd'hui pas moins de 800 employés en poste direct (2 500 direct et indirect), avec cinq sociétés sous-traitantes et annonce un taux d'intégration de 30%. Plus de
 55 000 voitures ont été produites et l’objectif est désormais affiché à 60 000 unités en année pleine 2017. De son côté, Sarah Benarab, directrice marketing, a exprimé son satisfecit quant aux résultats et performances réalisés par les deux premiers modèles MIB. “La Renault Symbol MIB se positionne aujourd'hui comme leader de son segment avec 53 110 ventes depuis son lancement l’année dernière, avec 28% des ventes réalisées via la formule crédit. En termes d'image de marque, les études menées indiquent que 60% des clients se disent séduits par la Symbol MIB et pas moins de 94% d’entre eux recommandent le modèle.” Pour ce qui est de la Dacia Sandero Stepway MIB, après seulement trois mois de son existence, 4 604 unités ont été fabriquées et vendues (19% via la formule crédit). Aussi, 64% de ces ventes sont en version Extrême 1,6L en essence à 80 Ch et 36% en version 1,5 DCI Extrême à 85 Ch.
Il est aussi annoncé que 64% des clients optent pour ce modèle grâce à son design jeune et attirant. Concernant les retards de livraison, les responsables de Renault Algérie ont indiqué que “le marché de l'automobile enregistre aujourd'hui une forte demande de part la situation inédite que vit le secteur et que la capacité de production de RAP reste limitée”, non sans appeler les clients à attendre pour se faire livrer dans les délais impartis.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER