Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Événement

Les experts de la FIFA décortiquent le jeu de l’équipe algérienne dans un rapport

Absence d’attaquants de qualité et d’audace tactique

Un nombre d’experts, formés essentiellement de techniciens, vient de finaliser pour le compte de la Fifa un bilan technique du premier tour du mondial. Un rapport qui décortique les performances de l’équipe participante au Mondial.
Ainsi, selon des indiscrétions, il en ressort que pour la sélection algérienne, les techniciens de la Fifa rejoignent un constat unanime selon lequel les Verts possèdent une bonne assise défensive. C’est une équipe difficile à manier sur ce plan-là. C’est ce qui lui a permis de n’encaisser que deux buts dans ce Mondial.
D’ailleurs, pour étayer le satisfit de la Fifa concernant le compartiment défensif, Madjid Bougherra a été choisi dans l’équipe type du premier tour. En revanche, le quitus de la Fifa s’arrête là puisque plus loin dans le rapport, la Fifa pointe le doigt sur les principales tares de cette équipe algérienne. L’absence d’audace tactique et surtout la défection d’attaquants de haut niveau capables de forcer la décision au profit des Algériens. Pour la Fifa, le staff technique des Verts n’a pas osé. Il a manqué d’audace tactique pour apporter un peu d’animation offensive, seul moyen de marquer des buts. Le football étant un sport collectif, il était impossible, selon la Fifa,  pour l’Algérie de marquer des buts sans cette animation offensive. Or, quand on ne marque pas de buts, on ne peut pas gagner des matches, dixit la Fifa. Pour cette dernière donc, l’échec est d’abord tactique.  
La puissante fédération mondiale    évoque aussi l’absence au sein de la sélection algérienne d’attaquants capables de porter le danger dans le camp adverse. Pour la Fifa, l’Algérie  est arrivée à la Coupe du monde sans s’assurer de la présence d’attaquants percutants.
Avant d’écouter le rapport  technique du coach national Rabah Saâdane dont le contrat expire à la fin juillet, la FAF peut déjà exploiter ces données pour faire le bilan de la participation algérienne au Mondial.
Par ailleurs, la Fifa a classé le match Algérie-Angleterre parmi les meilleures affiches du premier tour. Pour la Fifa, ce fut une bataille tactique de haut niveau où les Algériens ont su museler les Anglais grâce à une rigueur sans faille.