Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Événement

Mondial

La FIJ appelle la Fifa à protéger les journalistes

 La Fédération internationale des journalistes (FIJ) a appelé la Fifa à protéger les journalistes couvrant le Mondial 2010 et dénoncé les “menaces et violences” dont certains ont fait l’objet, dans un communiqué reçu hier par l’AFP à Libreville. Selon ce texte daté de jeudi, le joueur camerounais Alexandre Song a menacé, le 21 juin, un journaliste camerounais, Jean-Robert Fouda, en “lui reprochant de propager de fausses nouvelles à son sujet en échange d’argent”. “Je te jure sur la tombe de mes enfants que tu vas le payer cher, ce que tu as raconté”, a déclaré le joueur, selon la FIJ qui cite des témoins. L’ONG “déplore” aussi la gifle qu’une journaliste algérienne, Asma Halimi, a reçue de son compatriote Rafik Saïfi mercredi “à la suite de l’élimination de son équipe”. Mme Halimi, qui avait rendu la gifle, a porté plainte auprès de la Fifa. En outre, “quelques jours avant le début de la Coupe du monde”, plusieurs journalistes et professionnels des médias “avaient fait l’objet d’agressions (parfois par des hommes armés) et de vols dans leur hôtel”, rappelle-t-elle. “À l’instar des joueurs et de l’encadrement, les journalistes sont également des acteurs à part entière qui ont pour rôle d’informer le public de leurs pays respectifs sur la compétition qui se déroule en Afrique du Sud. À ce titre, leur sécurité doit être assurée”, insiste le secrétaire général de la FIJ, Aidan White.