Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Événement

30e anniversaire de l’adoption de la Déclaration par l’ONU

Le Centre de Genève organise une Conférence-débat pour relancer le droit au développement

©D.R.

A l’occasion du 30e anniversaire de l’adoption de la Déclaration sur le droit au développement, ainsi que de la journée Internationale des Droits de l’Homme, le Centre de Genève pour la promotion des droits de l’homme et du dialogue global organise, le 05 décembre 2016, une conférence-débat à Genève (Suisse), exactement au niveau du palais des Nations. En partenariat avec la Mission permanente de la République d’Azerbaïdjan auprès de l’Office des Nations Unies et des autres organisations internationales à Genève, cette rencontre, dont l’intitulé est « Le droit au développement, 30 ans après : accomplissement, défis et la voie à suivre », a pour objectifs de revenir sur tout ce qui a été réalisé pour le droit au développement ainsi que de relever les nombreux défis à relever.

La conférence-débat se déroulera dans un contexte mondial englué dans plusieurs crises multiformes. Les droits de l’Homme et le Développement durable restent d’une actualité brûlante et ont toujours besoin d’être réaffirmés et soutenus. Ce sera ainsi l’occasion de mettre sur pied de nouvelles approches pour jeter les ponts entre les pays développés et ceux considérés comme sous-développés.  Retrouver le consensus de la communauté internationale qui avait servi de toile de fond à l’adoption, en 1986, de la déclaration sur le Droit au développement, sera l’un des principaux objectifs de la rencontre car ce consensus a fait place cette année à une confrontation Nord-Sud sur le Droit au Développement au sein du Conseil des Droits de l’Homme.

Il sera également question de  renforcer les précédentes résolutions de l’ONU, surtout celle de 2015. Celle concernant les17 ODD (Objectifs du Développement Durable) adoptés avec comme échéance 2030 et qui a redonné l’espoir de consolider les coopérations, et partenariats, internationaux, en vue de dépasser les controverses entre le Nord et le Sud. L’urgence de relever ces défis reflète l’importance de la rencontre de ce 5 décembre. Placer l’humain au centre du processus de développement sera au menu de la conférence-débat, dont les résultats devront relancer la dynamique de coopération, et établir des réponses durables pour l’avenir de l’humanité.

La rencontre verra la participation de S.E. Dr Hanif Hassan Ali Al Qassim, Président du Conseil d’Administration du Centre de Genève, ancien Ministre des Emirats Arabes Unis et de S.E.M Vaqif Sadikov, ambassadeur et représentant permanent de la république d’Azebaïdjan auprès de l’Office des Nations Unies. Le modérateur sera l’ambassadeur Idriss Jazairy,  directeur exécutif du Centre de Genève pour la promotion des droits de l’homme et du dialogue global.  Trois personnalités animeront des conférences. Il y aura ainsi l’ambassadeur pakistanais Zamir Akram, Président-rapporteur du groupe de Travail sur le droit au développement, le Dr Manuel Montes, Conseiller principal sur finance et développement au Centre Sud,  le professeur Koen De Feyter, Président de la Chaire de droit international à l’université d’Anvers en Belgique et le Professeur Schrijver, Université de Leidel aux Pays-bas.

La conférence-débat aura lieu le 5 décembre 2016, de 12h00 à 14h00, à la salle XXI du Palais des Nations de Genève (Suisse). 

Publié dans : Idriss Jazairy

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER