Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Événement

8e de finale (bilan)

Les favoris affichent leurs ambitions

Mis à part les deux finalistes de la dernière Coupe du monde, l'Italie et la France, éliminés sans gloire, les autres favoris pour la succession de la Squadra Azzura sont encore en lice, et aborderont les quarts de finale du Mondial 2010 avec l'intention de briller. Le Ghana, unique représentant africain en lice, aura à cœur de bousculer la hiérarchie, à l'issue des 8es de finale.
Après 19 jours de compétition, la 19e édition de la Coupe du monde observera, à partir de mercredi, un repos de deux jours, avant de reprendre de plus belle vendredi avec deux rencontres au programme, Brésil- Pays-Bas à Port Elizabeth et Uruguay-Ghana à Johannesburg. Le Brésil, l'éternel favori d'un tournoi qu'il n'a jamais raté, aura à cœur de battre une équipe néerlandaise qui monte en puissance, et essayer de confirmer sa suprématie sur les Oranje, comme ce fut le cas lors de Mondiaux 1994 et 1998. Dirigée par l'ancien international Carlos Dunga, la Séleçao, vainqueur en 8e de finale face au Chili (3-0), devra rester toutefois vigilante devant une jeune équipe néerlandaise, menée par le virevoltant Arjen Robben, qui commence à retrouver ses sensations. À l'instar du Brésil, l'Argentine de Lionel Messi a complètement surpris les observateurs par un jeu séduisant et efficace, après une campagne éliminatoire décevante. L'Albiceleste, dont le sélectionneur Diego Maradona est sur le point de gagner son pari, jouera une finale avant la lettre face à l'Allemagne samedi au Cap, une rencontre qui s'apparente déjà à une “bataille” tactique et physique entre deux équipes qui ont démontré de bonnes dispositions.   L'Allemagne, dont la moyen d'âge des joueurs est la plus basse depuis le Mondial de 1934, a confirmé son désir de gloire et son souhait de marquer de son empreinte cette édition après notamment sa large victoire en huitième devant l'Angleterre (4-1).
Demi-finaliste lors de la précédente édition qu'elle a organisée en 2006, la Nationalmannschaft aura besoin de beaucoup de métier pour venir à bout d'une coriace équipe argentine. Les Black Stars du Ghana ont réussi, après leur succès face aux États-Unis (2-1), à égaler les performances du Cameroun (1990) et du Sénégal (2002), avec une qualification historique aux quarts de finale, donnant ainsi de l'espoir à un football africain en baisse de régime lors de cette Coupe du monde.
Avec six représentants, dont le pays organisateur, la participation africaine est de loin décevante avec cinq éliminés au premier tour dans le premier Mondial à être organisé sur le sol africain. Le Ghana, dirigé par le technicien serbe Milovan Rajevac, est à 90 minutes d'une qualification historique en demi-finale, un stade de la compétition jamais atteint jusque-là par une équipe africaine.  Les coéquipiers du buteur Gyan Asamoah devront écarter de leur chemin l'Uruguay de Diego Forlan, qui commence à rêver des exploits de leurs aînés de 1970, quand ils ont pu atteindre le dernier carré au Mondial mexicain.
Même si sur le papier, l'Uruguay jouit de la faveur des pronostics, il n'en demeure par moins que les Ghanéens n'auront rien à perdre et devront évoluer sans aucun complexe pour essayer de réaliser le rêve de tout un continent. L'Espagne, vainqueur de l'Euro 2008 et dernier qualifié pour les 8es de finale du Mondial, sera opposée samedi au Paraguay qui s'est qualifié aux tirs au but face au Japon.
La Roja, qui a donné des frayeurs à ses fans après la défaite face à la Suisse (1-0) à l'entame du tournoi, commence à retrouver ses sensations grâce à des joueurs puisés essentiellement de l'effectif du FC Barcelone. Avec quatre représentants en quarts de finale (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay), l'Amérique du Sud se taille la part du lion et est bien partie pour placer au moins une équipe en finale, prévue le 11 juillet prochain au stade Soccer City à Johannesburg.