Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Événement

Mondial-2010

L’Europe domine, l'Afrique loin des attentes

L'Espagne championne du monde, c'est toute l'Europe qui jubile après cette victoire qui lui permet de reprendre l'avantage dans son duel avec l'Amérique du Sud, alors que l'Afrique, pour le premier Mondial  organisé sur son sol, a déçu ses supporters.

Grâce à sa victoire dans une finale 100% européenne contre les Pays-Bas (1-0, a.p.), l'Espagne a réussi à remporter son premier titre mondial, mais aussi à offrir à l'Europe son 10e sacre, le premier en dehors de son continent, contre neuf pour l'Amérique du Sud. Après un début laborieux marqué par l'élimination sans gloire dès le premier tour de l'Italie et de la France, les finalistes de 2006, et de sélections respectées comme la Serbie et le Danemark, le vieux continent a enregistré un retour en force à partir des quarts de finale en éliminant trois équipes sud-américaines et non des moindres : le Brésil (face aux Pays-Bas), l'Argentine   (Allemagne) et le Paraguay (Espagne). Dès lors, le dernier carré du Mondial sud-africain s'est résumé en une “bataille” entre trois des meilleures sélections européennes, et un “intrus”, l'Uruguay, qui a atténué un tantinet la déception du continent sud-américain. De son côté, l'Afrique, pour le premier Mondial organisé sur son sol, a déçu ses supporters qui espéraient voir pour la première fois une sélection africaine arriver au moins en demi-finale. Le continent noir, qui a aligné pour la première fois six représentants, en a perdu cinq dès le premier tour (Afrique du Sud, Algérie, Cameroun, Côte d'Ivoire et Nigeria), seul le Ghana ayant pu atteindre les quarts de finale avant de se faire éliminer d'une manière dramatique aux tirs au but face à l'Uruguay, après avoir raté un penalty à la 120e minute. Après le grand chelem réalisé au premier tour (5/5) puis l'exploit de placer quatre équipes en quart de finale, l'Amérique du Sud termine bredouille la Coupe du Monde, se contentant de la quatrième place de l'Uruguay. Et les stars brésilienne Ricardo Kaka et argentine Lionel Messi ont complètement raté leur Mondial avec une exclusion pour le premier et zéro but marqué pour le second. L'Asie, avec le Japon et la Corée du Sud, continue de montrer de réels progrès en offrant aux puristes de la balle ronde un jeu plaisant et offensif. Sud-Coréens et Japonais ont franchi pour la seconde fois le premier tour, huit ans après avoir organisé conjointement le tournoi. Dans la zone Concacaf, le Mexique et les États-Unis ont réalisé les mêmes résultats en parvenant à se qualifier en huitième de finale, confirmant les progrès enregistrés ces dernières années, alors que le seul représentant océanien, la Nouvelle-Zélande, est sorti de sa deuxième Coupe du monde de son histoire sans avoir essuyé de défaite (3 nuls), un exploit pour ce petit
pays de 4,3 millions d'habitants.