Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Finances

Finances

Branche pharmaceutique : le défi

La revue de la Chambre de commerce et d’industrie algéro-française (CCIAF) Partenaires a consacré l’essentiel de son numéro 14 d’octobre/novembre 2013 à la branche pharmaceutique en Algérie. Sur 24 pages, le dossier de la revue, intitulé “Branche pharmaceutique : le défi de la mutation industriel”, s’est voulu très exhaustif. Ouvrant le dossier avec le projet de construction du plus grand complexe pharmaceutique d’Afrique de Sanofi à Sidi Abdallah, la revue explique que le marché algérien représente 25% des ventes de Sanofi en Afrique. Selon le P-DG de Sanofi Algérie, Pierre Labbé,  grâce à cet investissement, Sanofi Algérie produira, à terme, en Algérie, 80% de ses volumes de ventes, contre 50% actuellement. Il ajoutera que “la production nationale est donc une priorité absolue pour Sanofi Algérie, et cela depuis 1991”.  Il faut dire que l’Algérie qui importe 70% de ses besoins en médicaments et en produits pharmaceutiques, cherche à réduire sa facture d’importation. C’est là le défi du secteur. Un défi auquel adhèrent les différents acteurs du secteur auxquels la revue a ouvert ses colonnes.  Pour Abdelouahed Kerrar, président de l’Unop, ce défi immense motive l’ensemble des adhérents de l’Unop. Il précise qu’une étude de l’union, réalisée en 2012, montre que les capacités de production installées peuvent facilement couvrir 70% de la consommation interne. Le P-DG de Saidal, Boumediene Derkaoui, souligne que le défi de faire de ce secteur une véritable locomotive industrielle est au cœur de la stratégie de Saidal avec, en prime, l’intensification du partenariat.  Le lecteur pourra également lire dans ce dossier une contribution du Pr M. Ouazza sur la pharmacie et le médicament en Algérie. Agrémentée de chiffres, cette contribution constitue un document très intéressant autant pour le simple lecteur que pour les spécialistes du secteur. Par ailleurs et comme à son habitude,  la revue Partenaires est revenue sur l’activité économique de ces derniers mois. Il a ainsi été question de l’ouverture du premier supermarché pour matériaux de construction à l’initiative de Lafarge-Algérie et la signature par le groupe Schneider Electric de deux contrats avec deux entreprises algériennes privées portant sur la fabrication locale d’équipements de distribution.