Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Finances

Finances

Ouvrage sur le bilan des 50 ans de réalisation

à l’instar de tous les autres secteurs, le ministère des Finances vient de publier un ouvrage qui dresse le bilan des 50 années de réalisation. Intitulé Histoire et évolution : 1962-2012, l’ouvrage du ministère des Finances est conçu comme une rétrospective des réalisations et donne des indications sur les perspectives. Le volumineux ouvrage (252 pages) est ainsi compartimenté en 9 chapitres, allant de l’histoire et l’évolution du ministère des Finances jusqu’aux ressources humaines en passant par le système budgétaire, la sphère financière, l’administration fiscale et les services de comptabilité.
L’ouvrage a aussi réservé des chapitres pour les organes de contrôle, les douanes algériennes et le domaine national. à chaque chapitre, les rédacteurs de l’ouvrage offrent aux lecteurs une somme considérable d’informations, allant de l’historique à l’évolution du cadre juridique avec un aperçu sur les objectifs visés par les évolutions. Le lecteur n’aura, par exemple, aucun problème à retracer le processus d’assainissement financier des entreprises publiques économiques. Des tableaux précis dressent un état des lieux de ce processus d’assainissement par année et par enveloppe budgétaire dégagée à cet effet. Concernant les organes de contrôle, l’ouvrage s’attarde sur la cellule de traitement du renseignement financier (CTRF), organe important dans la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En matière de chiffres, l’ouvrage révèle que le CTRF a reçu depuis son démarrage, en 2005, 5848 informations, dont 3235 déclarations de soupçons et 2613 rapports confidentiels. Au titre de l’année 2011, la publication nous apprend que le CTRF a reçu et traité 1970 informations, dont 1576 déclarations de soupçon émanant des professions financières et 394 rapports confidentiels émanant de partenaires nationaux. à travers le chapitre consacré au domaine national, l’ouvrage retrace la situation juridique et de la propriété foncière en Algérie. Avec comme point de départ l’état juridique de la propriété avant l’indépendance, les rédacteurs ont retracé le processus jusqu’aux dernières mesures inhérentes à la gestion du foncier public. Le chapitre relatif à l’administration fiscale, en plus de comporter une somme d’informations sur l’organisation de cette administration et de la législation fiscale et son évolution, comporte une série de témoignages d’anciens directeurs généraux des impôts. Les rédacteurs de l’ouvrage estiment que ce travail peut constituer un ouvrage de référence, ciblant tous les publics et contribuant aux travaux d’universitaires et de chercheurs.