Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Finances

Finances

Plaidoyer pour une Algérie forte

Le magazine promotionnel de l’Algérie El Djazair.com a consacré sa rubrique énergie de son n° 61 d’avril 2013 au cinquantenaire du secteur des hydrocarbures. La revue, dirigée par M. Amar Khelifa, a mis sous les feux de la rampe les nombreuses étapes en matière de développement traversées par Sonatrach depuis sa création en 1963, particulièrement après la nationalisation des hydrocarbures en 1971. L’histoire de Sonatrach, écrit El Djazair.com, restera intimement liée au développement économique de l’Algérie. Au fil des ans, Sonatrach, qui compte aujourd’hui 154 filiales et participations, dont 49 à l’internationale, a réussi à se tailler une place dans la cour des grands à l’échelle internationale pour devenir la première compagnie d’hydrocarbures au niveau africain, la 14e compagnie pétrolière mondiale et le 3e exportateur mondial de GPL, précise la revue. L’accent a été mis, d’autre part, sur l’événement de l’attaque terroriste contre le site gazier de Tiguentourine et l’hommage de Sonatrach au chahid du devoir Mohamed-Amine Lahmar assassiné par le groupe terroriste. En plus de ce focus sur les 50 ans de Sonatrach, la revue s’est étalée sur les différents secteurs de l’industrie algérienne. C’est ainsi qu’il a été question des trois nouvelles unités de production de Saïdal qui pour un investissement de près de 100 millions d’euros en partenariat avec des firmes étrangères,  portera à 75% ses capacités de production. Toujours au chapitre de du développement économique, la revue s’est intéressée aux pôles industriels avec comme exemple la modernisation de la zone industrielle de Rouiba-Réghaïa, qui selon la volonté du ministère de l’Industrie sera un véritable pôle industriel. Pour boucler la boucle, le magazine a mis en relief le sujet de la mise à niveau des entreprises. Sur ce sujet, on peut lire une présentation de l’accord contracté par l’ANDPME avec l’opérateur de téléphonie mobile Nedjma qui vise à généralisé l’utilisation des TIC comme vecteur structurant et comme instrument de modernisation et de promotion des entreprises industrielles et des PME. En plus de ces chapitres, la revue livre dans ce n° 61 une série de contributions, notamment celle de Bachir Messaitfa, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé de la prospective et des statistiques, qui plaide pour un système efficace de la veille économique. Le secrétaire d’Etat écrit qu’“on peut instaurer des systèmes de  veille stratégique en s’inspirant non seulement des expériences des pays précurseurs, mais aussi en motivant les cadres qui sont capables de réfléchir sur ces expériences non seulement pour les adopter telles quelles mais surtout pour innover”.