Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Finances

Finances

Une entreprise privée en pleine expansion

Cette société tente de se placer sur le marché du solaire en Algérie.

Créée en 1976, la Sarl Remelec est une entreprise privée spécialisée dans la fabrication de matériel électrique et électromécanique (groupes électrogènes, installation de moyenne et basse tensions, énergie photovoltaïque...). Située dans la zone industrielle de Rouiba, la Sarl Remelec, avec  ses annexes, s’étend sur une superficie de 70 000 m² dont  60% bâtis en ateliers, bureaux, magasins et show-room, et compte 250 employés.
En plus de la fabrication, Remelec se charge aussi de faire des études. Ces études concernent la faisabilité et l’exécution de tout projet électrique, la prescription et l’assistance technique, l’expertise des installations avec apport de solutions. La Sarl propose également des études complètes de nouveaux projets et de projets de rénovation. Le chiffre d’affaires réalisé par Remelec est de 140 milliards de centimes selon les déclarations de son PDG, Cherif Aberkane, faites à la revue de la Chambre de commerce et d’industrie algéro-française, partenaires.
Dans l’entretien accordé à la revue, le PDG ajoute que Remelec espère doubler ce chiffre d’affaires à moyen terme. Pour ce fait, la Sarl Remelec vient de signer un contrat de partenariat avec le groupe industriel français Schneider Electric. Cet accord, entrant dans le cadre du “transfert de technologies entre Schneider Electric et ses partenaires algériens”,  porte sur une licence de production de transformateurs 36 kV. Cette licence permettra, entre autres, à Remelec de produire des transformateurs 36 kV. La fabrication de ces appareils sera faite au sein de sa nouvelle usine, dont le siège est situé à la zone industrielle de Rouiba.
Le fabricant algérien pourra également produire une cellule de moyenne tension de 36 kV en complément du transformateur, le tout à destination du marché algérien, notamment les grandes entreprises publiques telles que Sonelgaz. Ce contrat entre Remelec et Schneider Electric permettra donc d’accroître la production locale tout en aidant à combler les besoins énergétiques de l’Algérie qui sont de plus en plus importants.
Ce nouveau partenariat avec le français Schneider permettra également la création de 70 postes de travail. En plus de la création d’emplois et le transfert de technologie, ce partenariat vise, selon Cherif Aberkane, la réduction de la facture d’importation des équipements de la filière électrique et électronique. “Nous allons fabriquer des cellules moyennes tensions avec une intégration de 80%”, explique le premier responsable de la Sarl.
Les produits pour lesquels Remelec a acquis les licences de fabrication auprès de Schneider Electric sont destinés d’abord au marché algérien.
Par la suite, la cible sera les marchés extérieurs.  À ce titre, il indiquera que Remelec vient d’obtenir l’accord de la wilaya de Ghardaïa pour la réalisation d’une nouvelle unité dans le Sud. Cette unité permettra la pénétration des marchés des pays frontaliers comme la Mauritanie, le Mali et le Tchad.
Par ailleurs, il précisera que ce projet devrait générer 650 postes de travail.


S. S.