Air Algérie: incident sans gravité entre deux avions à l'aéroport d'AlgerVols de câbles téléphoniques à Relizane : plus de 7 millions de DA de pertesLa Palestine dénonce la décision d'Israël de s'approprier 400 hectares de terres en CisjordanieHausse de 18% du chiffre d'affaires des entreprises publiques industrielles en 2013Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
International Mardi, 03 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Situation dans le nord du Mali

Alger réaffirme son soutien à Bamako

Par : Merzak Tigrine

À l’issue de ses discussions avec son homologue malien, le chef de la diplomatie algérienne, Mourad Medelci, a renouvelé le soutien de l’Algérie en déclarant que les difficultés auxquelles est confronté le Mali “doivent trouver leur solution dans le cadre de la préservation de l'unité nationale et de l'intégrité territoriale de ce pays”.

Alger se tient toujours aux côtés du Mali pour trouver une solution à la crise que traverse ce pays. C’est ce qu’a affirmé hier le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, lors des entretiens qu’il a eus à Alger avec le ministre d'État malien, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Sadio Lamine Sow, en présence du ministre délégué, chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel. Les deux responsables ont affirmé qu’ils privilégient la diplomatie pour régler la crise au Mali.
Selon l’APS, MM. Medelci et Sow, qui ont fait le point sur les efforts déployés par l'Union africaine, la Cédéao et les pays du champ (Algérie, Mali, Niger et Mauritanie) pour tenter de trouver une issue à la crise que traverse le Mali, ont relevé “une convergence de vues sur la nécessité de privilégier une solution politique qui préserve l'unité nationale et l'intégrité territoriale du Mali”. La veille, M. Messahel avait déclaré que les difficultés auxquelles est confronté le Mali “doivent trouver leur solution dans le cadre de la préservation de l'unité nationale et de l'intégrité territoriale de ce pays”. Cette position, que l'Algérie a toujours exprimée et réitérée, “se confond avec celles de l'Union africaine, de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), des Nations unies et de tous les partenaires”, avait déclaré le ministre délégué, chargé des Affaires maghrébines et africaines. Ceci étant, l’Algérie a condamné la destruction à Tombouctou de trois mausolées sacrés qui font partie du site du patrimoine mondial. “L’Algérie condamne la destruction de mausolées au nord du Mali, qui vise un héritage culturel et islamique appartenant à la mémoire et à la conscience collective des Maliens, mais également un patrimoine commun que se partagent l’Algérie et le Mali, dont les populations ont toujours entretenu des relations séculaires faites d’échanges culturels féconds et mutuellement enrichissants”, a indiqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani. Ce dernier a souligné que “l’Algérie estime que ces mausolées constituent un hommage et une reconnaissance des populations locales à des saints et à des savants qui ont contribué à l’épanouissement de l’islam dans la région et à la diffusion des valeurs de tolérance et de spiritualité”. La même source a précisé que “l’Algérie appelle instamment tous les acteurs au Mali à préserver cette richesse et ce patrimoine inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité, au profit des générations futures, et de la perpétuation des symboles qui ont marqué l’histoire du Mali et de la région”. Par ailleurs, les islamistes, qui contrôlent Tombouctou, ont poursuivi hier la destruction de biens religieux en brisant la porte sacrée d'une mosquée du XVe siècle, après avoir démoli pendant le week-end sept des seize mausolées de saints musulmans de la ville. Réagissant à ces actes barbares, l’Organisation de coopération islamique (OCI) a déploré hier la destruction de ces mausolées qui “font partie de notre riche patrimoine islamique au Mali et qui ne doivent pas être détruits ou mis en danger par des éléments fanatiques”.


MT

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 01 SEPTEMBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos