Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
International Mardi, 03 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Situation dans le nord du Mali

Alger réaffirme son soutien à Bamako

Par : Merzak Tigrine

À l’issue de ses discussions avec son homologue malien, le chef de la diplomatie algérienne, Mourad Medelci, a renouvelé le soutien de l’Algérie en déclarant que les difficultés auxquelles est confronté le Mali “doivent trouver leur solution dans le cadre de la préservation de l'unité nationale et de l'intégrité territoriale de ce pays”.

Alger se tient toujours aux côtés du Mali pour trouver une solution à la crise que traverse ce pays. C’est ce qu’a affirmé hier le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, lors des entretiens qu’il a eus à Alger avec le ministre d'État malien, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Sadio Lamine Sow, en présence du ministre délégué, chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel. Les deux responsables ont affirmé qu’ils privilégient la diplomatie pour régler la crise au Mali.
Selon l’APS, MM. Medelci et Sow, qui ont fait le point sur les efforts déployés par l'Union africaine, la Cédéao et les pays du champ (Algérie, Mali, Niger et Mauritanie) pour tenter de trouver une issue à la crise que traverse le Mali, ont relevé “une convergence de vues sur la nécessité de privilégier une solution politique qui préserve l'unité nationale et l'intégrité territoriale du Mali”. La veille, M. Messahel avait déclaré que les difficultés auxquelles est confronté le Mali “doivent trouver leur solution dans le cadre de la préservation de l'unité nationale et de l'intégrité territoriale de ce pays”. Cette position, que l'Algérie a toujours exprimée et réitérée, “se confond avec celles de l'Union africaine, de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), des Nations unies et de tous les partenaires”, avait déclaré le ministre délégué, chargé des Affaires maghrébines et africaines. Ceci étant, l’Algérie a condamné la destruction à Tombouctou de trois mausolées sacrés qui font partie du site du patrimoine mondial. “L’Algérie condamne la destruction de mausolées au nord du Mali, qui vise un héritage culturel et islamique appartenant à la mémoire et à la conscience collective des Maliens, mais également un patrimoine commun que se partagent l’Algérie et le Mali, dont les populations ont toujours entretenu des relations séculaires faites d’échanges culturels féconds et mutuellement enrichissants”, a indiqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani. Ce dernier a souligné que “l’Algérie estime que ces mausolées constituent un hommage et une reconnaissance des populations locales à des saints et à des savants qui ont contribué à l’épanouissement de l’islam dans la région et à la diffusion des valeurs de tolérance et de spiritualité”. La même source a précisé que “l’Algérie appelle instamment tous les acteurs au Mali à préserver cette richesse et ce patrimoine inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité, au profit des générations futures, et de la perpétuation des symboles qui ont marqué l’histoire du Mali et de la région”. Par ailleurs, les islamistes, qui contrôlent Tombouctou, ont poursuivi hier la destruction de biens religieux en brisant la porte sacrée d'une mosquée du XVe siècle, après avoir démoli pendant le week-end sept des seize mausolées de saints musulmans de la ville. Réagissant à ces actes barbares, l’Organisation de coopération islamique (OCI) a déploré hier la destruction de ces mausolées qui “font partie de notre riche patrimoine islamique au Mali et qui ne doivent pas être détruits ou mis en danger par des éléments fanatiques”.


MT

 

Commentaires 

 
#5 Adelil1 08-07-2012 13:13
Je ne crois pas que l'Algérie, parce qu'elle a subi les affres du terrorisme, est immunisée contre l'intégrisme islamique. Elle aurait pu l'être si en 62 elle avait pris le chemin du progrès. Mais maintenant, en observant les rues des villes et villages, vous constatez que la vie est rythmée par le chant des sirènes islamistes au même titre que l'Egypte, la Tunisie ou la Libye. La violence routière démontre que les algériens sont devenus insensibles aux lois et aux dangers. Le terrorisme est toujours présent malgré les mesures de clémence. Donc, il y a bien un danger pour l'avenir, comme un volcan qui gronde avant l'irruption.
 
 
#4 mouloud madoun 04-07-2012 15:59
l`algerie a aussi soutenu: La libye, la tunisie, de kadafi et son contraire, ben ali et son contraire, elle soutenu l`occident contre le terrorisme et son contraire puisque grace a bouteflica, les terroristes sont parmi nous, plus nombreux, plus forts, plus riches et donc prets a transformer le pays, c`est presque fait en soudan. afghanistan ou autre eldorado pour montres. La grande Mosquee achevera la tache de destruction en produisant par milliers des apprentis-repentis terroristes. MALI soit qui mal y pense. Reveille toi Mali !!! et voit ailleurs, plus credible, plus efficace.
 
 
#3 HD 04-07-2012 10:51
L'Islam est rentré dans un extrémisme, perdant ainsi ses valeurs de tolérance , de respect de la différence, et d'ouverture à la modernité. Ce qui provoque progressivement sa décadence et son rejet dans le coeur des Croyants. On assiste d ailleurs à une confrontation entre cette domination religieuse et moyenageuse sur le champ politique et du pouvoir, comme dans certains pays à tendance musulmane, tels la Tunisie, le Maroc , l'Egypte etc... Pour le moment, le Peuple Algérien est le seul qui résiste à cette horde extrémiste, parce qu'il a vécu les années noires de terreur. L'islam sans la science et le savoir va droit dans l'Obscurantisme , l'Ignorance et l'Irresponsabilit é.
 
 
#2 Nouro 03-07-2012 21:29
Houston nous avons un problème! Bamako ne répond plus!
 
 
#1 Hésa 03-07-2012 16:59
Assez parlé le temps est à l'action ! Pourquoi que les pays du Maghreb n'ont pas une force à part qui intervient dans le cas où ces malades font le malheur des autres avec leurs idées importées!
je n'ai pas encore remarqué quoi que ce soit ,concernant ces maudits qui jouent le bon dieu !
Et pourquoi pas ne pas collaborer avec les occidentaux dans ce domaine , j'entends déjà dire que le colonialisme est révolu, bien sûr mais nos systèmes corrompus ne le sont pas, et c'est là où le bât blesse, parce que si nos gouvernants se sont conduits honnètement , on serait pas aujourd'hui lá où on est , à se battre avec des fantômes!
 
DIlem
DILEM DU 25 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos