Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / International

Il l’a qualifié d’“ami de l’Algérie”

Bouteflika félicite Macron pour sa victoire

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a félicité hier Emmanuel Macron pour son “élection bien méritée”, affirmant que le peuple français a “distingué un ami de l'Algérie”. “Votre élection bien méritée (...) récompense, à bon droit, la force de votre volonté, la lucidité de votre vision et la rectitude de vos engagements”, a déclaré Bouteflika dans un message diffusé par l'agence de presse APS. “Le peuple français qui a su choisir en vous l'homme d'État (...) capable de présider à ses destinées dans cette conjoncture difficile (...), a, ce faisant, fort opportunément distingué un ami de l'Algérie”, a-t-il estimé. Le président algérien a salué la “contribution significative” de Macron, dans ses fonctions ministérielles, à “l'édification du partenariat d'exception” entre Alger et Paris. Pour Bouteflika, les “anticipations et initiatives” du nouveau chef d'État français ont fait “l'ample démonstration de (sa) claire détermination à travailler avec nous à compenser les occasions manquées dans les relations algéro-françaises”. Lors de sa visite à Alger en février, Emmanuel Macron avait qualifié la longue colonisation française (1830-1962) de “crime contre l'humanité”, suscitant de la sympathie en Algérie et une polémique en France. Et dans son message, le président algérien a estimé que “cette attitude pionnière de votre part vous place, naturellement et légitimement, dans la position-clé de protagoniste, convaincu et convainquant, du parachèvement d'une réconciliation authentique entre nos deux pays”.

R. I./APS


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER