Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / International

protection des ressources naturelles et organisation d’un référendum

Conférence à Genève sur le Sahara occidental

Plusieurs ambassadeurs et experts en droit et en affaires internationales ont participé à une conférence intitulée “La question du Sahara occidental, la dernière colonie du continent africain”, à la 36e session du Conseil des Nations unies. Les orateurs ont souligné la nécessité de mettre en œuvre les récentes résolutions de l’Assemblée générale des Nations unies sur le droit à l'autodétermination et le droit du peuple sahraoui d'exercer sa souveraineté sur ses ressources naturelles, a rapporté l’agence de presse sahraouie SPS. Ils ont précisé que la situation du Sahara occidental du point de vue du droit international, qui considère que la présence marocaine sur le territoire est une occupation militaire, ce qui signifie selon le droit international, l’illégalité de la commercialisation de ses ressources sans l’accord préalable du seul représentant du peuple sahraoui, le Front Polisario. Les participants à la conférence ont exhorté le soutien continu du peuple sahraoui dans son juste combat pour le recouvrement de tous ses droits et en particulier le droit à la liberté et à l'indépendance. Une délégation sahraouie, composée d’acteurs de la société civile en provenance des camps de réfugiés et dans les territoires occupés du Sahara occidental, ainsi que la délégation permanente du Front Polisario en Suisse, ont participé à cette conférence.


Merzak T./SPS


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER