Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Les Palestiniens ont rompu la coopération sécuritaire avec Tel-Aviv

Des voix dénoncent l’annexion de la Cisjordanie occupée par Israël

© D.R

Plusieurs voix se sont élevées durant le week-end contre le projet d’annexion israélien de territoires entiers de la Cisjordanie occupée, selon un plan de paix américain au Proche-Orient rejeté de facto par les Palestiniens et plusieurs membres de la communauté internationale. 

Alors que le président palestinien, Mahmoud Abbas, a annoncé, mercredi soir, avoir rompu toute coopération sécuritaire avec Tel-Aviv et Washington, des pays comme la Jordanie, la Turquie, l’Arabie Saoudite, ou encore Malte ou le Canada ont rejeté le plan israélien d’annexions de la Cisjordanie. “Nous n'accepterons pas de mesures unilatérales israéliennes pour annexer les territoires palestiniens et nous devrons reconsidérer les relations avec Israël dans toutes ses dimensions”, a affirmé jeudi le Premier ministre jordanien Omar Razzaz, comptant sur une position commune des pays arabes contre ces violations du droit international par Israël.

Jeudi soir, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlod Shaoyish Oglu, a souligné que la position de la Turquie rejette le plan d'annexion israélienne et sa position pour échouer ce plan, a rapporté l’agence de presse palestinienne Wafa. Riyad a dénoncé, pour sa part, ces décisions unilatérales qui sapent tous les efforts de paix israélo-palestiniens.

Malte a rejeté aussi ce plan, a affirmé son chef de la diplomatie, Evarist Bartillo. Le porte-parole du ministère canadien des Affaires étrangères, Adam Austin, a fait savoir que le Canada ne reconnaîtrait pas l'annexion par Israël des terres palestiniennes en Cisjordanie, selon la chaîne de télévision canadienne (CBC). 

Plus radical, l’Iran a appelé à combattre Israël pour libérer les territoires palestiniens occupés. “Le but de cette lutte est la libération de toutes les terres palestiniennes” et “le retour de tous les Palestiniens dans leur pays”, a affirmé, hier, l'ayatollah Ali Khamenei dans son tout premier discours marquant la “Journée d'Al-Qods”, ont rapporté les médias iraniens.

Pour rappel, Israël projette l'annexion des plus de 130 colonies juives en Cisjordanie occupée et de la vallée du Jourdain, langue de terre s'étirant entre le lac de Tibériade et la mer Morte, qui serait intégrée à sa frontière orientale avec la Jordanie. Plus de 600 000 Israéliens vivent dans des colonies de Cisjordanie, et les Palestiniens et la communauté internationale considèrent les colonies illégales. 

 

 


Lyès Menacer/Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER