Le taux national de participation à l'élection présidentielle est de 51,70% (T.Belaiz, ministre de l'intérieur et des collectivités locales)Les résultats de l'élection présidentielle seront annoncés vendredi par le ministre de l'intérieur et des collectivités localesPour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
International Samedi, 28 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Nouvelles mesures anti-révolte dans les principautés du Golfe

Dubaï invoque la menace de complot international !

Par : Djamel Bouatta

Le premier flic des Emirats arabes unis a mis en garde contre un "complot international" visant à renverser les gouvernements des pays du Golfe ! Dahi Khalfan, responsable de la sécurité connu pour exprimer tout haut ce que la famille régnante rumine, pense et projette de réaliser, a affirmé à Dubaï que la région, c’est-à-dire tous les pays du Conseil de coopération du Golfe, devait se préparer à des menaces de "musulmans dissidents" de la Syrie ou de l’Iran. On aura compris, les têtes couronnées de cette région seraient menacées par les chiites. Connu pour son franc-parler, le monsieur sécurité des Emirats n’a donc pas eu le courage de désigner nommément ces "musulmans dissidents", lesquels, il est vrai, sont remuants dans les pays du CCG et pas seulement qu’à Bahreïn et en Arabie saoudite. Considérés comme des citoyens de second ordre, les chiites, sous surveillance permanente, sont accusés de vouloir importer le "printemps arabe", quant ce n’est pas le modèle iranien. Face à ce danger, le roi Abdallah d’Arabie saoudite ne s’est-il pas attribué le rôle de gendarme en contenant l’insurrection chiite et, on l’oublie de le souligner, de sunnites également contre la famille régnante à Bahreïn ? Et rallier à cette nouvelle cause les régimes arabes qui n’ont pas encore été contaminés par le "printemps arabe", Khalfan avertit que "ce complot mondial se prépare contre les États du Golfe en particulier, et contre les pays arabes en général. Lorsqu’il déclare : "Il y a une volonté programmée de s’emparer de nos fortunes", au lieu de cibler les banques et fonds occidentaux où les princes du Golfe ont placé les important revenus des hydrocarbures de leurs pays, le porte-parole officieux de ces derniers pointe du doigt les Frères musulmans et leurs gouvernements en Afrique du Nord et demain, selon lui, à Damas, et qui doivent savoir que "le Golfe constitue une ligne rouge, non seulement pour l’Iran mais aussi pour les Frères eux-mêmes." Et puis, il faut se garder d’oublier que les pays du Golfe, qui, aujourd’hui sont des acteurs politiques émergents dans le monde arabo-musulman, exécutent l’agenda des grandes puissances occidentales. Leurs inquiétudes et mises en garde sont intervenus après une vague d’arrestation depuis avril aux Émirats arabes unis, de présumés activistes au service de Frères musulmans. D’autres responsables sécuritaires émiratis ont annoncé la semaine dernière que les autorités enquêtaient sur un groupe ayant des liens avec l’étranger et qui préparait des "crimes contre la sécurité de l’État". "Je ne savais pas qu’il y avait autant de Frères musulmans dans les pays du Golfe. Nous devons rester vigilants parce que plus ces groupes prennent de l’ampleur, plus grande sera la probabilité qu’il y ait des troubles", a déclaré Khalfan. Dubaï, comme Qatar ou Ryad s’inquiètent au plus haut point des conséquences de la percée des Frères musulmans en Égypte et de leur prolongement idéologique en Libye, Tunisie et au Maroc. Ces mises en garde ne sont-elles pas un prélude d’un futur conflit entre salafistes frappés du sceau du wahhabisme saoudien et prônant le retour sur le plan sociétal et cultuel au premier temps de l’islam, et les Frères musulmans qui eux en font une lecture plus moderne, pour accommoder la religion au temps présent dans les aspects de la vie publique.


D. B.

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 18 AVRIL 2014
Galerie Agrandir

LE SCRUTIN EN IMAGES

video

CONTRECHAMP
Galerie photos
Vote à Nedroma (Tlemcen)
Vote à Nedroma (Tlemcen)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière

Élection Présidentielle

Voir toute La rubrique

Dernières infos