Fièvre aphteuse: réception de nouvelle quantité de vaccins (ministère) Le ministère des Affaires étrangères (MAE) a commémoré mercredi à Alger, en son siége, la Journée nationale du Moudjahid (20 août 1955/1956), à travers une cérémonie symbolique en présence de Ramtane Lamamra Un Palestinien a été tué mercredi dans un nouveau raid de l'aviation israélienne à Ghaza, portant à au moins 10 le nombre de Palestiniens tués depuis la fin du cessez-le-feu mardi(sources médicales palestiniennes)   EGYPTE: Les corps de quatre hommes décapités ont été découverts mercredi dans la péninsule du Sinaï (sécurité)  L'authenticité de la vidéo montrant l'assassinat du journaliste américain James Foley par les terroristes de l'Etat islamique a été confirmée ce mercredi 20 août par la Maison Blanche. Un avion de l'armée ukrainienne abattu par des séparatistes pro-russes  JAPON: Au moins 36 personnes sont mortes dans des glissements de terrain à Hiroshima et sept autres sont portées disparues dans à la suite de "terribles" intempéries (Bilan provisoire) Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
International Mercredi, 27 Juin 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Le régime des mollahs ne fait plus recette

Et si l’Iran réinventait le printemps…

Par : M. A. Boumendil

Sous les feux de l’actualité lors des dernières élections présidentielles controversées et les manifestations de l’opposition qui ont ébranlé le régime des mollahs malgré une répression sanglante, l’Iran n’est plus évoqué sur la scène internationale que sous l’angle de son programme nucléaire. Il est vrai que les  “révolutions” arabes, à l’instar de la tragédie qui se joue actuellement en Syrie ou de l’imbroglio militaro-islamo-politique qui tient l’Égypte et le monde en haleine, ont éclipsé le reste de l’actualité dans les régions Afrique du Nord et Moyen-Orient. Il est pourtant difficile de croire que les puissances occidentales et leurs alliés dans la région, qui ont ouvertement appuyé l’opposition lors des manifestations de 2009, organisées à l’issue du scrutin présidentiel, aient renoncé à leurs velléités de renverser le régime des mollahs. La chute du régime iranien par un soulèvement interne, qui a échoué il y a quatre ans, reste l’approche la moins coûteuse et la plus politiquement correcte pour les grandes capitales occidentales. Un tel scénario permettrait de régler le problème du programme nucléaire militaire iranien, d’éviter une grande menace à l’allié israélien et de faire plaisir à l’“ami” saoudien qui verrait d’un mauvais œil la montée en puissance de l’ennemi séculaire perse. Or, un tel scénario est des plus probables. Il s’agirait, en quelque sorte, d’un débordement géographique des “printemps arabes”, dont l’un des plus sanglants se déroule présentement en Syrie, aux frontières du pays. Il existe des indices qui corroborent une telle thèse, même s’ils sont passés inaperçus. La cour d’appel de Washington a ordonné, le 1er juin
dernier, au département d’État de réexaminer le statut des Moudjahidine du peuple, la plus importante composante de l’opposition iranienne inscrite depuis 1997, sur la liste américaine des organisations terroristes. La cour donnait quatre mois au département d’Hillary Clinton pour ce faire, faute de quoi elle accorderait aux Moudjahidine leur retrait de la liste noire. Autant dire qu’avant la fin septembre, cette organisation laïque, qui a joué un rôle essentiel dans la chute du Shah avant que les religieux n’accaparent la révolution, pourra être traitée par Washington non plus comme un ennemi à combattre mais comme un allié à soutenir. “C’est une grande victoire ! Ce verdict rompt avec de longues années de diabolisation. Cela va libérer le potentiel d’énergie du mouvement à l’intérieur de l’Iran et augmenter ses activités à l’extérieur”, s’est réjouie, à ce propos, la présidente en exil du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), Maryam Rajavi.
La présidente du CNRI, dont les Moudjahidine du peuple sont la principale composante, a affirmé aussi que “le printemps iranien est toujours vivace” et la situation explosive, malgré la répression du  “régime des mollahs”. N’hésitant pas à établir un parallèle avec les évènements qui traversent certains pays arabe, elle ajoute : “Le régime des mollahs a tiré des leçons de ce qui s’est passé en Libye et en Syrie : pour éviter de se retrouver dans la situation de Kadhafi ou de Assad, il a décidé d’accélérer la réalisation de son programme nucléaire et d’éliminer les Moudjahidine du peuple qui représentent une alternative démocratique”. Le CNRI organisait samedi à Villepinte, près de Paris, un rassemblement européen auquel ont afflué des milliers de personnes venues de toute l’Europe et auquel ont participé d’anciens ambassadeurs américains, un ancien ministre français et 40 délégations parlementaires arabes et occidentales.
Maryam Radjavi y a assuré qu’elle continuerait le combat jusqu’au renversement du régime des mollahs, “pour la séparation de la religion de l’État, pour l’établissement de la démocratie et l’égalité des hommes et des femmes”. L’année 2013 – où se tiendront les élections présidentielles – sera “un tournant très important où tout peut arriver”, a-t-elle prédit, comme pour prendre date. En tout cas, si le printemps iranien venait à se concrétiser et à aboutir, il prendrait à contrepied les “printemps arabes” qui ont donné les clés du pouvoir à des organisations théocratiques.


M. A. B

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 21 AOUT 2014
Galerie Agrandir
Bannière
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos