Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
International Dimanche, 15 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Tunisie

La mère de Bouazizi en prison

Par : Rubrique Etranger

La mère de Mohamed Bouazizi, le vendeur  ambulant tunisien dont le suicide a déclenché la révolution en Tunisie, a été placée en détention préventive et doit comparaître devant un juge d'instruction après une altercation avec un fonctionnaire, a indiqué samedi le ministère de  la Justice.
Manoubia Bouazizi, arrêtée vendredi à la suite d'une dispute avec un juge dans le hall du tribunal de Sidi Bouzid (Centre-Ouest), a été transférée vers un centre de détention à Gafsa (Centre-Ouest), a précisé à l’AFP Mondher Bedhiafi, porte-parole du ministère.
Placée sous mandat de dépôt, elle doit être interrogée par un juge d'instruction lundi matin, a-t-il ajouté. Elle est poursuivie pour outrage à un fonctionnaire dans l'exercice de ses fonctions.
Selon son fils Salem, Mme Bouazizi s'est disputée avec un greffier et non un juge qui l'avait “humiliée” et poussée vers la sortie. Un échange d'invectives avait suivi.
Elle était au tribunal pour faire signer des papiers lui permettant d'obtenir les dédommagements accordés par le gouvernement aux parents de martyrs de la révolution.
Selon un témoignage recueilli par l'AFP, Mme Bouazizi aurait “menacé de mettre le feu au tribunal”.
La famille Bouazizi partage sa vie entre la Marsa (banlieue nord de Tunis) et Sidi Bouzid, point de départ des émeutes qui ont conduit à un soulèvement général jusqu'à la chute du président Zine El-Abidine Ben Ali le 14 janvier 2011.
Six mois après la mort de Mohamed Bouazizi le 4 janvier, sa famille a dû quitter Sidi Bouzid, où elle a fait l'objet de rumeurs pour enrichissement indu.

 

Commentaires 

 
#9 ahlou-assouna 17-07-2012 12:04
assalam wa alikoum ataqou allah fi anfousikoum wa alamou anna man kana lahou raayoun lam yakoun lahou raboun atabi3ou almoursalin wa tabtadi3ou tafouzou fi darainne" allah yahfid biladina wa sayr bilad almouslimin" amin ya rab alalamin.
 
 
#8 ahlou-assouna 17-07-2012 11:53
Citation en provenance du commentaire précédent de théotravaille:
La fondement de la justice c'est le respecter des femmes et des enfants.
Une société qui juridiquement (code de la famille) et religieusement ( succession, hidjab, burqa,polygamie ....)parlant asservis les femmes est une société vouée à l'échec. C'est ce qui explique le tiers mondisme et le sous développement chronique dans lequel est empêtré le monde arabo musulman.
Dis moi comment tu traite les femmes et je te dirais ce que vaut ton pays, ton peuple, ta race.

ta societé elle est belle ya qu'a voir le niveau intelectuel de chaque algeriens haccha li ma yastahelche vous ete a la trainne a tout les niveau, technolique ou religieux, allah yafteh ala bladna wa yatoulana khiyarana wa youb3id 3alaina ahl assoua dites amin .
 
 
#7 joslain 16-07-2012 07:30
alors , les bouaziz jouent avec le feu pour le reste de la famille!.....
 
 
#6 Kamel5555 16-07-2012 04:19
je suis dégouté de lire vos commentaires, c'est un fait divers et affaire en justice mais moi je lis que le pire est à venir, religion, asservissement etc.... elle se croit ou la mère à Bouazizi qu'elle peut bruler toute la tunisie pour vivre seule?.
 
 
#5 Akhénaton 15-07-2012 21:24
C'est un bon exemple pour la démocratie ,Continuez les tunisiens vous etes sur la bonne voix;Nul n'est sensé d'ignorer la loi ni la défiée (Aakhénaton de Annaba)
 
 
#4 Hésa 15-07-2012 17:46
Ennahdha se conduit de la même manière que l'ancien régime à savoir traiter les gens par le mépris , .
j'espère que les tunisiens leur donnent une bonne raclée comme on l'a vu en Libye, autrement ils l'auraient mértités , mais comment que ces gens qui ont tant souffert se laisse faire, ce serait plus normal qu'ils protestent sur ce traitement inhumain que les Nahdhouis leur imposent au nom de la religion. je comprends cette femme qui depuis janvier 2011 son dossier est toujours en suspens c'est se moquer des gens tout simplement ,celà nous fait revenir à Kafka l'absurdité de l'administration d'enquiquiner les citoyens , surtout maintenant que le Ramadan arrive
 
 
#3 théotravaille 15-07-2012 14:42
La fondement de la justice c'est le respecter des femmes et des enfants.
Une société qui juridiquement (code de la famille) et religieusement ( succession, hidjab, burqa,polygamie ....)parlant asservis les femmes est une société vouée à l'échec. C'est ce qui explique le tiers mondisme et le sous développement chronique dans lequel est empêtré le monde arabo musulman.
Dis moi comment tu traite les femmes et je te dirais ce que vaut ton pays, ton peuple, ta race.
 
 
#2 Tim 15-07-2012 11:57
They are all the same islamist or not Once in the big chaire the world is for them don't trrust the politicien Then f€€€ them
 
 
#1 santogi 15-07-2012 10:04
le masque est tombé. Ennahda commence à montrer son vrai visage et surtout quand il s'agit des femmes. Le pire est à venir.
 
DIlem
DILEM DU 25 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos