Scroll To Top

A la une / International

Bataille de Mossoul (Irak)

Lancement de l’assaut final contre Daech

Les forces irakiennes ont lancé hier l’assaut final pour reprendre au groupe terroriste autoproclamé État islamique, ce qu’il contrôle encore de la vieille ville de Mossoul. Cette zone, dont la reconquête s’annonce ardue et où sont pris au piège quelque 100 000 civils, est située dans l'ouest de la ville, dernier grand fief urbain de Daech en Irak. C’est l’objectif ultime des forces irakiennes, qui grâce au soutien crucial de l’aviation de la coalition internationale antiterroriste dirigée par les États-Unis, ont réussi depuis février à reprendre, selon le commandement irakien, 90% de la partie ouest de Mossoul. La grande majorité des terroristes restés à Mossoul sont retranchés dans la vieille ville qui est encerclée par l’armée irakienne. “Les forces de l'armée, du contre-terrorisme et de la police fédérale ont lancé l'assaut de la vieille ville”, a annoncé le chef des opérations, le général Abdelamir Yarallah, dans un communiqué. “Les frappes aériennes ont commencé juste après minuit. Les opérations terrestres contre des parties de la vieille ville ont, elles, débuté à l’aube”, a pour sa part précisé un officier du commandement des opérations. “Plus de 100 000 civils pourraient être encore retenus dans la vieille ville... Ces civils sont en fait essentiellement retenus comme boucliers humains”, avait déclaré vendredi le représentant du Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés en Irak, Bruno Geddo. Il a expliqué que l'EI a capturé des civils à l’extérieur de Mossoul et les a fait venir de force dans la vieille ville.  “Nous savons que l’EI les a pris avec eux alors qu'ils fuyaient des combats.” Hier, le crépitement des tirs de mitrailleuses pouvait être entendu jusque dans la partie orientale de Mossoul, selon un correspondant de l’agence AFP sur place. Des colonnes de fumée étaient visibles au-dessus de la vieille ville. Dans la partie orientale, les gens vaquaient normalement à leurs occupations. Les magasins étaient ouverts tandis que les élèves et les employés se rendant à l'école ou à sur leur lieu de travail étaient pris dans des embouteillages. Rappelons que les forces irakiennes ont lancé le 17 octobre 2016 leur vaste offensive pour chasser l’EI de Mossoul. Depuis le début de l'offensive, 862 000 personnes ont été déplacées de Mossoul. 195 000 d'entre elles sont toutefois revenues dans la ville, essentiellement dans l'est. Au total, 667 000 civils sont toujours déplacés et vivent dans des familles d'accueil ou dans les 13 camps érigés par le HCR.

M. T./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER