Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / International

Appuyée par des tirs de missiles russes

L’armée syrienne brise le siège de l’EI à Deir Ezzor

L'armée syrienne a brisé hier un siège de plus de deux ans imposé par les terroristes du groupe autoproclamé État islamique (EI/Daech) à la zone gouvernementale de Deir Ezzor, dans l'est du pays, ont rapporté les médias officiels. La perte de Deir Ezzor et de sa province riche en pétrole -la dernière de Syrie encore aux mains des terroristes- devrait sonner le glas de la présence de Daech en Syrie, trois ans après sa fulgurante montée en puissance. “Les unités de l'armée arabe syrienne (...) ont brisé le siège de l'organisation terroriste EI imposé à la ville de Deir Ezzor”, en faisant la jonction avec les soldats assiégés dans la base de la brigade 137, à l'ouest de la ville, a rapporté l'agence officielle Sana. “Des éléments de l'armée, venant de l'ouest, ont fait la jonction avec des membres de la brigade 137, brisant ainsi le siège des terroristes de Daech imposé à la ville”, a précisé Sana. Ce sont les forces du général Souheil Hassan, venues de la province de Raqa, à l'ouest, qui ont été les premières à faire cette jonction, selon une source militaire. Hier matin, dans les quartiers gouvernementaux assiégés par l'EI, les bruits des combats et de fortes explosions pouvaient être entendus, avait constaté un journaliste local collaborant avec l'AFP. Cette nouvelle avancée a été rendue possible grâce à l’appui de l’armée russe qui a éliminé un important nombre de terroristes de l’EI. Un navire de guerre russe a tiré hier depuis la Méditerranée des missiles sur des positions de l'organisation terroriste près de Deir Ezzor, avait annoncé dans la matinée l'armée russe. Les tirs, depuis la frégate “Amiral Essen”, visaient “une zone fortifiée près du village Al-Choula, tenue par un groupe de bandits constitué de combattants venus de Russie et des pays de la CEI”, la Communauté des États indépendants, a affirmé dans un communiqué le ministère. Avec ces tirs, l'armée russe a tué “un grand groupe” de terroristes et “détruit des points de contrôle, un centre de communication, des entrepôts d'armes et munitions, ainsi qu'un atelier de réparation de véhicules blindés”.  “Les tirs de ces missiles de croisière Kalibr permettent d'assurer l'avancée avec succès des troupes gouvernementales syriennes, et perturbent les plans” des  terroristes, a affirmé l'armée russe. Par ailleurs, le président syrien Bachar al-Assad a félicité hier l'armée pour cette victoire. Le chef de l'État syrien s'est entretenu au téléphone avec les soldats de la Brigade 137, qui étaient assiégés : “Vous vous retrouvez désormais côte à côte avec vos camarades qui sont venus à votre aide et ont mené les batailles les plus difficiles pour briser le siège de la ville”, selon la présidence.

R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER