Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / International

Pour la bataille décisive contre Daech

L'armée syrienne près de Deir Ezzor

L'armée syrienne s’approche inexorablement de Deir Ezzor pour briser le siège imposé par le groupe autoproclamé État islamique (EI/daech) depuis plus de deux ans à l'enclave gouvernementale dans cette ville, chef-lieu de la dernière province de Syrie encore aux mains des terroristes. La perte de la ville de Deir Ezzor et de sa province riche en pétrole et frontalière de l'Irak sonnerait le glas de la présence de l'EI en Syrie, trois ans après sa montée en puissance fulgurante dans ce pays. L'organisation extrémiste a déjà perdu plus de la moitié de son bastion de Raqa, plus au nord, attaqué par des forces kurdo-arabes.
Sous une chaleur accablante, les troupes gouvernementales appuyées par l'aviation russe avancent depuis des semaines en direction de la ville de Deir Ezzor. Durant la nuit de dimanche à lundi, elles ont atteint la périphérie ouest de la base de la brigade 137, encerclée par l'EI, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). “La ligne de front de Daech dans l'ouest de la province s'est effondrée à plusieurs endroits, permettant à l'armée d'avancer rapidement et de parvenir à 10 km des forces assiégées”, a indiqué à l'AFP une source militaire. “Le siège des troupes gouvernementales sera brisé dans les prochaines heures”, a-t-elle ajouté. Le gouverneur de la province, Mohammad Ibrahim Samra, cité par l'agence officielle Sana, a assuré hier que les habitants de la ville fêtaient déjà la victoire. “Hier, il y a eu des célébrations dans la ville de Deir Ezzor et des réjouissances au sein de toute la population en prévision de la prochaine victoire, alors que l'armée avance vers la périphérie de la ville assiégée”, a-t-il dit.


R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER