Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / International

Paix entre Israël et la Palestine

Le nouvel engagement de Donald Trump

Mahmoud Abbas (à gauche) président de l'Autorité palestinienne et Donald Trump, président des états Unis. © D.R.

Assurant au président de l’Autorité palestinienne que son administration “travaille très dur” pour la paix régionale au Proche-Orient, le chef de l’État américain affirme  que cela pourrait bien être “l’accord le plus difficile entre tous” qu’il aura été amené à négocier.

À l’issue de sa rencontre mercredi soir avec Mahmoud Abbas en marge de l’Assemblée générale de l’ONU à New-York, le président américain a déclaré : “Je pense que nous avons une bonne chance, une très bonne chance. Depuis que je suis petit garçon, j’entends parler de la paix au Moyen-Orient”, a également assuré Donald Trump, avant d’ajouter : “Tellement de gens en ont parlé et cela ne s’est jamais réalisé. Nous luttons de toutes nos forces pour réussir, nous faisons de notre mieux. Si nous pouvions le faire, cela sera un formidable, formidable héritage pour tous”, a poursuivi le leader américain avant de dire à Mahmoud Abbas que “des millions de personnes attendent que les deux parties négocient un accord”. Indiquant que son administration travaillait “très dur” en faveur de la paix entre Israéliens et Palestiniens, il a souligné que cela pourrait bien être “l’accord le plus difficile entre tous” qu’il aura été amené à négocier.
En réponse à cet engagement, le président palestinien a estimé qu’un accord de paix avec Israël serait “l’accord du siècle”, tout en remerciant Donald Trump pour la vingtaine de réunions organisées entre les responsables de l’Autorité palestinienne et les Américains depuis qu’il est arrivé à la Maison- Blanche au mois de janvier dernier. “Cela nous donne l’assurance et la certitude que nous sommes sur le chemin d’une paix véritable entre les Palestiniens et les Israéliens”, a souligné Mahmoud Abbas.
Ce dernier a, toutefois, demandé devant l’Assemblée générale de l’ONU la fin de “l’apartheid” imposé par l’occupant israélien au peuple palestinien. “Nous avons la responsabilité et vous avez la responsabilité de mettre fin à l’apartheid en Palestine”, a-t-il affirmé. “Si la solution à deux États devait être détruite par la persistance de cet apartheid, ce serait un échec et nous n’aurions pas d’autre choix que de poursuivre notre lutte pour la fin de l’occupation israélienne”, a-t-il insisté. Mahmoud Abbas a appelé l’Assemblée générale “à préserver la solution à deux États, aujourd'hui en danger, pour sauver et promouvoir les chances de parvenir à la paix”. “Nous avons essayé à maintes reprises de relancer le processus de paix et nous avons demandé au Premier ministre israélien d’affirmer son engagement pour la solution à deux États, mais il a malheureusement rejeté cette offre”, a ajouté le président palestinien.
Dans son discours de 45 minutes, le président palestinien a exprimé la frustration des Palestiniens face à l’impasse dans laquelle se trouve le processus de paix. “Vers qui pouvons-nous nous tourner, après l’échec de nombreuses initiatives au fil des années?”, a-t-il demandé, exigeant une fois de plus la fin de la politique d’extension des colonies israéliennes. “Il n’y a plus de place pour un État palestinien et ce n’est pas acceptable”.         

                                                                           
Merzak T./Agences


 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER