Onze militaires ont été tués et cinq autres blessés dans une attaque terroriste, samedi soir à Tizi-Ouzou, contre un détachement de l'ANP qui a abattu trois terroristes (communiqué du MDN)  Naufrage d'un ferry en Corée du Sud : dix nouveaux corps retrouvés (garde-côte)Un journaliste pakistanais blessé dans un attentat à KarachiÉgypte: deux policiers tués dans une attaquePlus de 280 réfugiés transférés vers des camps dans le Nord-est du KenyaPour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
International Jeudi, 24 Mai 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Tombouctou

Les islamistes détruisent le monument aux Martyrs

Par : R. I./Agences

Les islamistes qui contrôlent Tombouctou dans le nord du Mali ont détruit hier le monument aux Martyrs de la ville, rendant hommage aux victimes de la lutte contre la dictature du général Moussa Traoré en 1991, et ont fouetté de jeunes fumeurs, ont rapporté des témoins à l'AFP. “Ils ont tenté d'abord de briser le monument avec des outils, ça n'a pas marché”, a raconté un enseignant de Tombouctou au téléphone. “Ensuite, ils ont attaché une corde autour du monument, rattachée à un véhicule qui a roulé doucement pour le faire tomber”, a-t-il ajouté.  L'information a été confirmée par d'autres habitants de la ville, qui ont affirmé que ce sont des membres d'Ansar Dine (Défenseurs de l'islam) et d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui se sont attaqués à ce monument. “Le monument est tombé. Les combattants d'Aqmi et d'Ansar Dine avaient l'air très contents”, a témoigné l'un d'eux. Dans presque toutes les grandes villes maliennes, un monument aux Martyrs a été construit pour honorer la mémoire des Maliens morts le 26 mars 1991, lors de manifestations organisées à Bamako et qui ont entraîné la chute du général Moussa Traoré. Les islamistes avaient déjà détruit le monument El-Farouk, un cheval symbole de la ville de Tombouctou, prise il y a près de deux mois avec les deux autres grandes villes et régions administratives du nord, Gao et Kidal, à la faveur d'un coup d'État ayant renversé, le 22 mars, le président Amadou Toumani Touré. Ils ont également profané récemment un mausolée, et l'Unesco a fait part de son inquiétude concernant les célèbres manuscrits de la ville, dont beaucoup datent de l'âge d'or de Tombouctou, entre le XIIe et le XVe siècle. Inestimables, ils traitent de théologie, mathématiques, médecine, astronomie, musique. Imprimant de plus en plus sa marque à la ville, l'alliance Ansar Dine/Aqmi a par ailleurs confisqué dans des boutiques de très nombreux cartons de cigarettes.


R.I./Agences

 

Ce contenu a été verrouillé. Vous ne pouvez plus poster de commentaire.

DIlem
DILEM DU 20 AVRIL 2014
Galerie Agrandir

LE SCRUTIN EN IMAGES

CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Vote à Nedroma (Tlemcen)
Vote à Nedroma (Tlemcen)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière

Élection Présidentielle

Voir toute La rubrique

Dernières infos