Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / International

En réaction au référendum d’indépendance du Kurdistan irakien

L’Iran gèle les échanges de produits pétroliers

L'Iran a interdit jusqu'à nouvel ordre le transport de produits pétroliers depuis et vers le Kurdistan irakien en réponse au référendum d'indépendance tenu, cette semaine, par cette région autonome d'Irak, ont rapporté, hier, les médias d'État. “Toutes les compagnies de transports et les chauffeurs ont reçu l'ordre de ne plus transporter des produits pétroliers raffinés entre l'Iran et le Kurdistan voisin jusqu'à nouvel ordre”, a rapporté le site de la Télévision d'État Irib en citant une directive du ministère des Transports. Cette directive a été prise, mercredi, selon une copie publiée vendredi par l'agence de presse Tasnim. “Sur la base des récents développements régionaux et de l'ordre du département des frontières et de la contre-attaque du ministère de l'Intérieur, les compagnies de transport internationales et les chauffeurs doivent éviter de charger et de transporter des produits pétroliers (carburants, combustible, ndlr) depuis et vers la région irakienne du Kurdistan jusqu'à nouvel ordre”, indique le texte cité par les médias iraniens. L'Iran est l'un des principaux exportateurs de pétrole raffiné utilisé comme carburant vers le Kurdistan irakien et le volume des échanges dans ce domaine est de 5 milliards de dollars (4,2 milliards d'euros) par an, selon la Télévision d'État IRIB. Le Kurdistan est lui un producteur et exportateur de pétrole brut, une ressource dont il dépend majoritairement pour son budget. L'Iran qui compte une minorité kurde s'est opposé au référendum d'indépendance tenu, lundi, par Erbil, craignant qu'il ne réveille des velléités séparatistes sur son territoire. Téhéran avait déjà pris des mesures de rétorsion en suspendant les vols vers le Kurdistan irakien. Les Kurdes d'Irak ont massivement voté en faveur de l'indépendance.

R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER