Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Annexion de la cisjordanie occupée

L’ONU dénonce le plan israélien

Michelle Bachelet, Haut-Commissaire aux droits de l’Homme. © D.R

Samedi, des dizaines de manifestations ont eu lieu en France et en Italie, en soutien à la cause palestinienne, contre la politique de colonisation israélienne.

L’Organisation des Nations unies (ONU) a dénoncé une nouvelle fois hier le plan d’annexion israélien de la Cisjordanie occupée, en violation du droit international, affirmant qu’il est encore temps d’y renoncer. “L'annexion est illégale. Point final”, a affirmé l’ONU, via sa Haut-Commissaire aux droits de l’Homme, Michelle Bachelet, dans une déclaration écrite, dont des extraits ont été publiés par les agences de presse. “Toute annexion. Qu'il s'agisse de 30% de la Cisjordanie ou de 5%”, a-t-elle affirmé. “Je demande instamment à Israël d'écouter ses propres anciens hauts fonctionnaires et généraux, ainsi que les nombreuses voix dans le monde, l'avertissant de ne pas poursuivre sur cette voie dangereuse”, a ajouté Mme Bachelet, citée par l’AFP. “Les conséquences précises de l'annexion ne peuvent être prédites, mais elles risquent d'être désastreuses pour les Palestiniens, pour Israël et pour l'ensemble de la région”, a indiqué Mme Bachelet, emboîtant le pas au secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, qui a appelé Tel-Aviv à renoncer à ce plan, proposé par les Etats-Unis, mais catégoriquement rejeté par les Palestiniens et dénoncé par une majorité de la communauté internationale. 

Le texte souligne que s'il y a annexion, “les colonies – déjà une violation évidente du droit international – vont presque certainement s'étendre, augmentant les frictions existantes entre les deux communautés”, a ajouté l’AFP. Outre le fait qu’il s’agit d’une flagrante violation du droit international, la mise à exécution de ce plan israélien va anéantir le peu de chance qui reste pour la relance du processus de paix israélo-palestinien. Le chantage américain aux Palestiniens, pour leur faire accepter ce plan que Donald Trump a proposé l’an dernier, n’a pas fait plier l’autorité palestinienne qui continue à exprimer son rejet total d’une telle option. Car, au final, c’est l’avenir de la construction d’un Etat palestinien indépendant qui est remis en cause.

Ce que ne manque pas de souligner l’ONU en affirmant que les restrictions du droit à la liberté de mouvement augmenteront aussi fortement à mesure que les centres de population palestinienne deviendront des “enclaves”. L'ONU craint aussi que l'accès humanitaire puisse être entravé et s'inquiète des difficultés d'accès des Palestiniens aux terres agricoles et aux services (éducation,  santé...). Le mouvement du Fatah a déclaré que les plans d'annexion israéliens annuleront tous les efforts de la communauté internationale pour fournir la sécurité et la stabilité de la région. 

Dans un communiqué de presse publié hier, le porte-parole du mouvement palestinien Fatah, Hussain Hamayel, a déclaré que “le peuple palestinien, avec toutes ses composantes, résistera contre l’occupation israélienne”, a rapporté l’agence de presse palestinienne Wafa. Le mouvement Fatah a appelé par ailleurs “la communauté internationale à prendre des mesures sérieuses contre les étapes israéliennes unilatérales, y compris les plans d’annexion”, lit-on sur Wafa.

 

 


Lyès Menacer


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER