Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Elle juge le budget de l'UE 2021-2027 “inadéquat”

Migration : l’Italie dénonce le recul des fonds dédiés à l’Afrique

Enzo Moavero, ministre italien des Affaires étrangères. ©D. R.

Pour le chef de la diplomatie italienne “l’Italie considère indispensable une majeure attention aux migrations, en premier lieu à travers un financement bien plus important pour le développement socioéconomique des pays d’origine et de transit des migrants”.

La question des migrants continue à diviser au sein de l’Union européenne, et son projet de budget pour la période s’étalant de 2021 à 2027, notamment la partie consacrée au volet de la migration n’a pas été bien accueillie par les pays touchés directement par ce problème, particulièrement l’Italie. Deux jours après les déclarations du président de la Commission européenne, annonçant un renforcement du système répressif pour bloquer les migrants clandestins, et un projet de partenariat pour créer des dizaines de milliers d’emplois en Afrique, on apprend que le budget prévisionnel 2021-2027 de l’UE limite les fonds destinés à l’Afrique.
Réagissant à cette annonce, le ministre italien des Affaires étrangères, Enzo Moavero, a qualifié jeudi dans des déclarations à l’agence AFP le projet de budget de l’UE “d’inadéquat face aux attentes des citoyens”, tout en regrettant surtout le recul des fonds européens dédiés aux pays africains. “L’actuelle proposition de la Commission semble inadéquate car elle ne répond pas suffisamment aux préoccupations et aux attentes des citoyens”, a-t-il affirmé après un entretien à Rome avec le commissaire européen au Budget, Günther Oettinger.
Mais, le chef de la diplomatie italienne a particulièrement souligné “la regrettable tendance enregistrée ces 30 dernières années à réduire les fonds européens destinés aux pays africains”. Il a aussi ajouté que “l’Italie considère indispensable une majeure attention aux migrations, en premier lieu à travers un financement bien plus important pour le développement socioéconomique des pays d’origine et de transit des migrants”. Ainsi, Rome réclame davantage d’argent pour tenter de résoudre la question migratoire, particulièrement sensible dans la péninsule depuis l’arrivée au pouvoir du nouveau gouvernement comprenant la Ligue (extrême droite).
L’Italie invite d’une manière plus générale la Commission à être “plus courageuse” dans la recherche de fonds supplémentaires pour le budget UE, en élaborant de nouvelles “ressources propres”. “On peut par exemple procéder systématiquement à l’émission d'instruments financiers de l’UE”, des obligations européennes “pour réaliser des projets d’investissement concrets favorables à la compétitivité”, a estimé le ministre italien des Affaires étrangères. De son côté, le commissaire européen au Budget, Günther Oettinger, qui s’est exprimé également devant des parlementaires italiens, a assuré vouloir faire “davantage d’efforts” en ce qui concerne les migrants qui représentent “un défi européen”. “Nous devons aider davantage financièrement les pays les plus touchés”, a-t-il déclaré, promettant également des financements plus importants “pour lutter contre le chômage des jeunes”.

Merzak Tigrine



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER