Scroll To Top

A la une / International

Jonathan Goodluck essuie une autre défaite électorale face à son rival aux locales

Nigeria : Muhammadu Buhari remporte la majorité des États

©D. R.

Le Congrès progressiste (APC) du président, fraîchement élu, Muhammadu Buhari a remporté la majorité des 36 États du Nigeria aux élections locales du weekend, selon les résultats officiels publiés hier. L'APC a remporté au moins 19 sièges de gouverneurs, selon les résultats de la Commission électorale indépendante disponibles lundi matin, et pourrait en gagner d'autres dans les États où le décompte se poursuit. Le Parti démocratique populaire (PDP) du président sortant Goodluck Jonathan régnait en maître sur la présidence et la majorité des 36 États de la fédération, depuis la fin des dictatures militaires et le retour de la démocratie au Nigeria, en 1999. M. Jonathan, un chrétien du Sud, a perdu la présidentielle contre M. Buhari, un musulman du Nord, fin mars, lors de la première alternance démocratique dans le pays le plus peuplé d'Afrique avec 173 millions d'habitants. Au niveau régional, l'APC confirme sa popularité au nord, qui avait déjà voté massivement pour M. Buhari lors de la présidentielle et conserve l'État stratégique de Lagos, qui abrite la capitale des affaires de la première puissance économique africaine et la plus grande ville du pays avec ses 20 millions d'habitants. Dans le nord, majoritairement musulman, le PDP ne conserve que l'État de Gombe, où le gouverneur sortant, Ibrahim Dankwanbo, a été réélu. L'APC perd néanmoins l'État stratégique de Rivers, dans le Sud, où se concentre la production pétrolière et gazière du premier producteur d'or noir d'Afrique. Dans ce fief historique du PDP, le gouverneur sortant, Rotimi Amaechi, un ancien allié de M. Jonathan, avait changé son fusil d'épaule en cours de mandat pour rejoindre l'APC.

R. I./AFP


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER