Nigeria: violents combats entre le groupe armé Boko Haram et l'armée à BamaUkraine : 15 soldats ukrainiens tués en 24 heures dans l'EstLe député tunisien Mohamed Ali Nasri a été agressé dans la nuit par des hommes armés dans son domicileOuverture de la session d'automne de l'APNPour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
International Mercredi, 11 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Alors que les islamitEs du MUJAO continuent leur œuvre de destruction

Prémices d’une solution à la crise malienne

Par : Djilali BENYOUB

Les islamistes ont poursuivi hier leur folle œuvre de destruction du patrimoine de Tombouctou en s’attaquant  à deux mausolées de la grande mosquée de la ville.

Selon des témoins rapportés par l’AFP, hier, des islamistes se sont attaqués à coups de burin et de houe aux deux mausolées de la mosquée Djingareyber. Et pour maintenir la population à distance, ils se sont mis à tirer en l’air.
Les destructions rappellent de triste mémoire l’épisode des talibans s’en prenant aux statues bouddhistes. 
Depuis qu’ils ont pris le dessus sur les rebelles du MNLA, les groupes terroristes, qu’ils soient d’Aqmi, Mujao ou Ansar Eddine, n’ont cessé de semer la terreur au nord du Mali déjà coupé de Bamako depuis le repli de l’armée devant l’offensive des rebelles. Rien n’est épargné.
La crise humanitaire est venue s’ajouter à la grave crise sécuritaire que nourrissent désormais les affrontements entre les différents groupes “opérant” pour le contrôle de la région. Le contrôle des réseaux de trafic de drogue, d’armes et la contrebande et l’activité la plus lucrative, les enlèvements.
Le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, est optimiste quant à l’issue prochaine de cette crise. Il a déclaré à la fin des travaux de la réunion des MAE de l’UMA qu’il existe de fortes chances de trouver une solution politique à la crise au Mali. Ayant suivi de près l’évolution de la situation au Mali, le ministre conclut par cette note positive. Cela d’autant que les efforts entrepris par l’Algérie, l’UA et la Cédéao débouchent sur une convergence dans l’option avec l’accord de principe des protagonistes. D’autres facteurs contribuent cependant à parasiter la démarche. Certains acteurs, y compris à Bamako, accusent des puissances d’attiser la tension pour préserver leurs intérêts. Dans une contribution au journal Le Monde d’hier, patrick Gonin, géographe et spécialiste des migrations et Marc-Antoine Pérouse de Montclos, enseignant à l’Institut des études politiques de Paris et spécialiste des conflits armés dans la région subsaharienne, démontrent dans leur analyse pourquoi il est difficile voire même impossible de réussir une intervention militaire étrangère. Thèse soutenue depuis le début de la crise par l’Algérie qui privilégie la solution politique. Des raisons objectives, ont-ils développé, qui pousseraient vers la solution politique. Il va sans dire que cette solution qui passe par le dialogue entre les différentes parties maliennes soit intégrée dans une stratégie globale de sortie de crise incluant le volet socioéconomique. En second lieu, vient la lutte contre le terrorisme, Aqmi et Mujao qui sont des facteurs de menace et de déstabilisation de toute la sous-région du Sahel.


D B.

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 02 SEPTEMBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos