A la une / International

Les forces irakiennes entrent dans Hawija

Reconquête imminente du dernier bastion nordiste de l'EI

Les forces gouvernementales ont franchi une nouvelle étape dans leur reconquête des derniers bastions terroristes en Irak en pénétrant hier dans la ville de Hawija, ultime fief du groupe autoproclamé État islamique dans le nord du pays. L'opération pour bouter l'EI hors d'une des deux régions où ils sont encore présents en Irak a commencé il y a 13 jours. Depuis, les forces gouvernementales irakiennes se sont emparées de quatre villes et de dizaines de villages. La ville de Hawija, située à 230 km au nord-est de Bagdad, est l'une des dernières tenues par l'EI dans ce pays, les terroristes ayant été chassés au cours des derniers mois de la plupart des territoires qu'ils avaient conquis en 2014. “Avec l'aide de Dieu, l'armée, la police fédérale, les forces d'intervention rapide et les (forces paramilitaires) du Hachd Al-Chaâbi ont lancé hier une large opération pour libérer le centre de Hawija et la ville adjacente de Ryad”, a affirmé dans un communiqué le chef des opérations dans ce secteur, le général Abdel Amir Yarallah. Pour sa part, le chef de la police fédérale, le général Raëd Jawdat, a annoncé dans un communiqué “la troisième phase de l'opération de libération de Hawija par un feu d'artillerie et de missiles sur les positions de l'EI” dans cette ville de plus de 70 000 habitants, dans leur grande majorité sunnites. Les forces irakiennes “avancent et le but est de s'emparer de sept quartiers de Hawija et 12 objectifs vitaux”, a précisé le général Jawdat, sans les identifier.

R. I./Agences