Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Interprétation des rêves

L’origine des prénoms employés en Algérie

Ghnima

Ce prénom féminin fait partie de la nomenclature traditionnelle algérienne. C’est un prénom d’origine berbère que l’on confond généralement avec un autre prénom d’origine arabe, Ghanima, pendant de Ghanim “chargé de butin”. Ghnima, lui, signifie “roseau”, il provient de aghanim “roseau”, un vocable qui serait emprunté au phénicien qanim. Ce prénom symbolise la prestance et la belle taille.
Si le roseau, dans l’onomastique, symbolise la beauté féminine, il a la réputation d’être une plante “agressive”. En effet, résistant et s’adaptant rapidement dans tous les environnements, il colonise rapidement les sites et peut créer des perturbations : les milieux envahis sont denses et deviennent impénétrables, la navigation devient difficile ainsi que la nidification des oiseaux aquatiques… Les fragments de tiges transportés par l’eau accélèrent son expansion. Pourtant, pour les populations maghrébines et sahariennes, le roseau est une plante providentielle.
Comme le doum ou le palmier, le roseau joue un rôle important chez certaines populations maghrébines, notamment celles qui habitent dans les zones arides. C’est d’abord une barrière contre le sable qui menace constamment les jardins. Ainsi, pour les protéger de l’ensevelissement, on met en place, tout autour des zones cultivées et irriguées, des barrières de roseaux et de palmes.
Leur rôle est de retenir le sable. Le mieux aurait été de le planter, pour freiner non seulement la progression du sable mais aussi l’érosion du sol, mais comme on manque d’eau et que le peu qui est disponible est utilisé à d’autres usages, on ne l’utilise que coupé et fiché dans le sable. Ces barrières protègent suffisamment les jardins mais il faut refaire régulièrement la barrière à cause de l’accumulation dunaire qui se produit. Dans la même région, le roseau sert à la fabrication des terrasses : les roseaux sont solidement liés, posés sur les poutres, recouvert de plastique puis de terre argileuse. Cette couverture assure une bonne isolation thermique de la maison et permet de lutter contre les températures excessives de l’été. Ces terrasses sont également utilisées comme dortoir, les nuits d’été, on les emploie encore comme aires de séchage de denrées alimentaires.

M. A. Haddadou
mahaddadou@hotmail.com


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER