Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Interprétation des rêves

L’origine des prénoms employés en Algérie

Hannan, Hnina, Honein

Ces prénoms dérivent tous du verbe arabe h’anna (être ému, avoir de la tendresse pour quelqu’un, être compatissant). Hannan provient de h’annân (qui a de la tendresse, de l’affection pour quelqu’un, qui désire avec  ardeur), Hanina vient de h’anina (douce, tendre) et a pour variante Hanina. Ce dernier est aussi utilisé comme nom commun, notamment pour exprimer l’affection et la tendresse. Tous ces prénoms sont féminins. Un autre prénom, d’introduction récente, Honein, est masculin. C’est un nom arabe et nom de lieu connu pour avoir été le théâtre d’un combat entre le Prophète et les Arabes païens. Ces noms arabes sont en fait des noms sémitiques, attestés au Maghreb depuis la plus haute antiquité. Ainsi, l’onomastique punique offre plusieurs noms Hannon portés par des Carthaginois, notamment des chefs d’armée.
Le plus célèbre des Hannon est le dirigeant, le navigateur et l’explorateur carthaginois. Après la mort de son père, le roi magonide Hamilkar, son fils Hannon lui succéda à la tête de Carthage. Il annexa des territoires numides et cessa de payer le tribut dû depuis la fondation de la cité, puis, voulant doter Carthage de nouvelles ressources, il lança un périple au-delà des Colonnes d’Hercule, qui devait l’emmener à la découverte des côtes africaines, installant des colonies. Le récit de ce célèbre périple, effectué au Ve s. avant JC. , conservé dans le temple de Kronos à Carthage, est aujourd’hui perdu dans sa version originelle ; on en conserve cependant la traduction grecque du texte qui décrivent les étapes du voyage. Le nom de Hannon, fréquent dans l’onomastique punique, est sans doute redevable de la racine HN, que l’on retrouve en hébreu et en arabe sous la forme ḥanun (doux, miséricordieux).  Cette étymologie est confirmé par des auteurs divers : ainsi, au XIXe s., Ch. Rollin et alii donne à Hannon la signification de “grâcieux, bienfaisant”. Le spécialiste de la langue phénicienne, H. Sauren propose à la racine HNN le sens de “faire grâce, avoir chance”, passif : “plaire”, h’n n “Sa Grâce, nom”, h’nm, ḥannim, “Leurs Grâces, nom” (rac. H’NN).

M. A. Haddadou
mahaddadou@hotmail.com


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER