Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Interprétation des rêves

L’origine des prénoms employés en Algérie

Lyamine, Yamina, Yamna, Ayman

Tous ces prénoms dérivent du même verbe arabe yamana : se présenter du côté droit, c’est à dire, être sous de bons auspices, être de bon  augure et par extension être heureux, fortuné. Lyamine et Yamina font partie de la nomenclature des prénoms traditionnels, tandis qu’Ayman est plutôt d’introduction récente. Lyamine (on l’écrit également Liamine), prénom masculin, vient du classique al-yâmîn “côté droit, côté privilégié” et au figuré “heureux, prospère”. Ils ont pour pendant Yamina et Yamna qui signifient également “heureuses, prospères”. Ayman, qui est masculin, provient de aymân (main droite, ce que la main droite peut prendre (c’est-à-dire le butin) et signifie, par extension richesse, force. Dans la culture maghrébine comme dans d’autres cultures, le côté droit est toujours favorisé par rapport au côté gauche. “Droite” connote la droiture, le licite, la piété…

Chez les Berbères, anfus, ayfus, ayfusi, signifient non seulement “bonheur” mais aussi “justice”. Le Djebel Nefousa, le Libye, tire sa dénomination de infusen, pluriel de anfus en berbère, “droite” et “juste”, autrement la montagne des Justes, autrefois l’un des haut-lieu de l’ibadhisme maghrébin. La tradition recommande de dormir sur le côté droit, d’écrire avec la main droite, de manger avec la main droite, de servir à boire et à manger de la main droite…
Même les mauvais présages perdent de leur caractère funeste quand ils sont situés à droite. Ainsi, un corbeau est moins dangereux quand il se trouve à droite que quand il se trouve à gauche. En arabe coranique, le mot signifiant “droite”, yamîn, a fourni aymân, dans l’expression “mâ amlaket aymanuhûm” (ce que leur dextre a conquis) pour parler des captives que l’homme peut conjoindre. Le Coran nomme encore les gens du Paradis les “gens de la Droite” et ceux de l’Enfer les “gens de la Gauche”.
Au jour de la Résurrection, il sera remis à chacun un “livre” (c’est-à-dire le compte de ses actions, bonnes ou mauvaises) : ceux qui sont destinés au Paradis le recevront de la main droite et ceux qui sont voués à l’Enfer de la main gauche.   


M. A. Haddadou
mahaddadou@hotmail.com

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER