Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Interprétation des rêves

L’origine des prénoms employés en Algérie

Ziyan, Ziyana

Le prénom Ziyan et son féminin Ziyana sont d’origine arabe et proviennent de zayn “ornement, décoration, embellissement, parure”, autrement dit “beau, merveilleux, admirable”.

Le nom de Ziyan fut porté, au cours du Moyen Âge par des souverains berbères, de la dynastie des Abd-el-Wadide. Les Abd-el-Wadide sont encore appelés Zianides, par référence à leur ancêtre éponyme, Ziyan. La dynastie a été fondée par Yaghmorasen Ibn Ziyan. L’un des souverains, Abou Zayan Ier, a été proclamé à Tlemcen en 1304 alors que la ville était assiégée par les Mérinides du Maroc. Le siège avait duré huit années et avait commencé sous le règne de son père, Abou Saïd. Les assiégés résistèrent admirablement et refusèrent de capituler. Ibn Khaldoun qui rapporte cet événement écrit : “Ils ont persévéré dans leur résistance. Ô combien ils ont été admirables de persévérance, d'abnégation, de courage et de noblesse.” L’assassinat du Mérinide Abou Yaaqoub al-Mansour fit lever le siège. Abou Ziyan profita de la période de troubles qui suivit cet événement à la cour des Mérinides pour arracher un traité de paix avec les successeurs du roi assassiné. Il en profita pour châtier les tribus berbères et arabes qui s’étaient rebellées et s’étaient rangées du côté des Mérinides. Puis il entreprit une vaste opération de restauration des fortifications de Tlemcen et des palais que le siège avait endommagés. Mais il tomba malade et mourut en 1307. Un autre Zianide, Abou Zayan IV ben Abi Mohammed ‘Abd Allah, vécut au 16e siècle alors que l’Ouest algérien vivait sous la menace espagnole. La succession de Abi Mohammed donna lieu à une dispute entre ses deux fils, Abou Zayan et Abdallah Mohammed. Le premier s’était allié aux Turcs d’Alger alors que le second avait pactisé avec les Espagnols qui occupaient Oran. Abou Zayan s’empare de Tlemcen en 1540. Son frère appelle les Espagnols, mais Abou Zayan écrase la colonne envoyée d’Oran. Mais une forte armée espagnole réussit à chasser Abou Zayan et établit Abdallah sur le trône. Mais la politique de ce dernier, qui s’était fait le vassal des Espagnols, mécontenta ses sujets. Ils le déposèrent et appelèrent Abou Zayan qui revient à Tlemcen et régna jusqu’à sa mort.


M. A. Haddadou
mahaddadou@hotmail.com


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER