Une des deux boites noires de l'appareil du vol AH5017 qui s'est crashé jeudi dans le nord du mali a été retrouvée vendredi (le ministre des Transports, Amar Ghoul) Crash de l'avion affrété par Air Algérie : le président Bouteflika décrète un deuil national de trois jours Crash de l'avion espagnol affrété par Air Algérie: Aucun survivant, l'épave retrouvée L'avion de la compagnie espagnole Swift Air affrété par Air Algérie s'est écrasé au Mali (Lamamra)  Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
La nouvelle de Adila Katia Dimanche, 05 Août 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Je t’attendais 61e partie

Par : Adila KATIA

RÉSUMÉ : Nora presse sa sœur de lui raconter les années passées. Mais Yamina ne veut plus se rappeler ses mauvais souvenirs. Elle lui promet de le faire une autre fois. Plus tard, en discutant avec Massi de ses regrets, il la rassure. Sa mère lui avait pardonné ses erreurs et le mal fait. Même si elle ne peut plus parler, le message dans son regard était plus éloquent que des mots…

- Tu as certainement raison… Je vais retourner auprès d’elle, décide-t-elle. Je tiens à  veiller sur elle…
Massi comprend.
- Vas y ! Bonne nuit…
Yamina retourne auprès de sa mère. Elle trouve Nora en train de l’attendre. Même si elle n’est pas fatiguée, elle prétexte l’être pour ne pas avoir à répondre aux questions de sa sœur.
- Si tu es fatiguée, je dormirais avec elle. Je voudrais la surveiller cette nuit…
- Tu sais, elle a un sommeil paisible. Tu n’as pas à dormir ici ! dit Nora. Je vais m’en occuper. Va auprès de ton mari !
Yamina ne veut rien entendre. Elle dormira dans la même pièce que leur mère.
- Mais je suis là ! dit Nora. Je la surveillerais…
- On la surveillera ensemble, réplique Yamina.
Elle installe le matelas au pied du lit de leur mère. Nora a apporté des draps, des coussins et des couvertures.
Une demi-heure après, elles étaient couchées. Même si elle ne parvient pas à trouver le sommeil, tout de suite, Yamina feint de l’être pour ne pas discuter avec sa sœur. Elle ne veut rien lui raconter de plus.
Nora, qui est épuisée, s’est endormie. Yamina, qui attendait cet instant, quitte sa couche et va se glisser dans le lit de sa mère. Elle glisse un bras, sous son cou puis l’attire contre son épaule. Elle la garde dans ses bras comme le ferait une mère avec son enfant. Sa mère toute frêle a la taille d’un enfant. Elle est aussi fragile qu’un enfant. Yamina, le cœur battant très fort, prie pour que Dieu lui prête longue vie. Elles ont tant de choses à rattraper.
Elle la garde ainsi pendant toute la nuit. Sa mère s’est accrochée à son cou, semblant à l’aise. Et ce, jusqu’au matin…
Yamina avait fini par s’assoupir. Au petit matin, une légère toux secoue sa mère et la réveille. Yamina tend le bras et allume la lampe de chevet.
- Nora ! Nora !
Celle-ci qui dormait à poings fermés, se redresse d’un coup. Elle voie la couche vide de sa sœur et quitte son matelas.
- Qu’y a-t-il ? demande-t-elle.
Quand elle l’aperçoit dans le lit, elle manque de s’emporter contre sa sœur.
- Mais qu’est ce qui t’a pris de dormir avec elle ?
- J’en mourris d’envie. Mais pourquoi tousse-t-elle ?
- Redresse toi… Aide moi à l’asseoir !
Yamina se redresse et la tient assise, contre elle. Nora apporte un verre d’eau. Elle l’aide à en boire un peu. La quinte de toux finit par passer.
- Hamdoullah, dit Yamina qui a eu chaud. J’ai eu peur… sa toux était si brusque... est-ce que c’est la première fois ? demande-t-elle à sa sœur tout en descendant du lit, lentement, prenant soin de poser doucement sa mère, sur les coussins que Nora avait glissés derrière.
- C’est déjà arrivé, la rassure Nora. Je vais lui placer le masque à oxygène… Branche l’appareil, s’il te plait !
Yamina s’exécute. Leur mère lui semble bien calme. Elle respire tranquillement. Rassurée, Yamina s’en va faire sa toilette puis entre dans la chambre où dort son mari, pour se changer. Massi dort encore. Elle fait le moins de bruit possible et sort de la chambre aussi silencieusement qu’elle était entrée.
Dans la cuisine, elle tombe sur Hakima en train de préparer le petit déjeuner. Elle sourit en la voyant.
- Svah el-kheir, lui dit-elle. Vous avez passé une bonne nuit ?
- Oui merci.
- Café ou lait ?
- Je prendrais du café, dit Yamina. Mais laisse, je vais me servir ! Tu n’es pas une bonne ! Tu fais partie de la famille… Nora m’a beaucoup parlé de toi, en bien. Je te remercie pour tout ce que tu as fait pour ma mère !
- Je ne fais que mon devoir, répond Hakima. Et je me suis très attachée à elle…
Elle lâche les tasses qu’elle a en main lorsque Nora crie. Un cri qui donne la chair de poule et qui dresse les cheveux de la tête. Fathma est morte…


(À suivre)
A. K.

Vos réactions et vos  témoignages sont les bienvenus :  adilaliberte@yahoo.fr

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 24 JUILLET 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos