Ghaza: 1.113 Palestiniens tués au 21e jour de l'agression israélienneAgression israélienne contre la population de Gaza: Ban Ki-moon lance un nouvel appel au cessez-le-feuCrash du vol AH5017: l'enquête se déroule en coordination et collaboration entre l'Algérie, le Mali et la France (Sellal)Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
La nouvelle de Yasmina Hanane Dimanche, 16 Mars 2014 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Les oranges amères 65e partie

Par : Yasmine HANANE

Résumé : Omar rentre épuisé de son boulot et trouve Camélia en train de préparer le dîner. Elle le met en garde contre le stress et le surmenage. Il lui révèle qu’il avait pensé prendre quelques jours de repos si elle consentait à l’accompagner. Camélia lui parle alors de Doria qui devait exposer prochainement, et qui avait un prétendant…

Omar se gratte la tête. Doria avait vingt-cinq ans… Mais pour lui, elle était toujours une petite fille… Il n’imaginait pas qu’elle allait le quitter de si tôt pour se marier et avoir son propre foyer.
-Je, je trouve qu’elle n’est pas encore assez mûre pour ces choses là…
C’était la seule réponse qui lui passait par la tête. Camélia dépose son écumoire et revint vers lui :
-Voyons Omar… Doria est une femme accomplie… Elle est en âge de se lancer dans la vie… Tu n’aimerais tout de même pas la garder éternellement auprès de toi.
Omar sentit sa gorge se serrer. Il avait pensé à tout sauf à ça… Il adorait sa fille… sa Doria, et il ne pouvait pas imaginer qu’un jour elle allait le quitter pour un autre homme.
-Je trouve qu’il est encore trop tôt pour elle. Je… je ne vais pas accepter cette union… Et puis qui est ce jeune homme ? Est-il assez convenable pour elle ? A-t-il une famille ?
Camélia passe une main sur la joue de son mari :
-Tu es tout remué Omar… Nous ne sommes pas encore au chapitre de la séparation. Doria aime cet homme et veut l’épouser. Pourquoi l’en empêcher s’il est aussi bien qu’elle le décrit… Elle m’a parlé de lui en termes élogieux…
-Bien sûr. Lorsqu’on est amoureux, on voit du beau partout…
Camélia sourit :
-Tu l’as été toi aussi. Ou bien l’as-tu déjà oublié ?
Il l’attire vers lui :
-Oublier ? Jamais… Je ne pourrais pas oublier cet instant béni où tu avais accepté de devenir ma femme… Et puis tu as fais de moi un heureux père…
-Alors, pourquoi empêcher ta fille d’être heureuse ?
à cet instant précis, Doria entre dans la cuisine :
-J’ai faim maman… Ah ! Te voici enfin papa. Je ne voulais pas te déranger, mais j’ai quelque chose d’important à te demander.
-Oui. je sais. Ta mère m’en a déjà
parlé…
-Ah ! Maman t’a parlé du véhicule ? C’est gentil à elle de préparer le terrain.
Intrigué, Omar se tourne vers Camélia qui éclate franchement de rire.
-Je… je n’ai rien dis du véhicule…
Doria ne laisse pas sa mère terminer sa phrase. Elle s’approche de son père et l’embrasse sur la joue avant de lancer :
-Tu devrais m’acheter un nouveau véhicule papa. Le mien fait encore des siennes… Je n’en peux  plus…  Tu sais bien que je n’aime pas les mécaniciens…
Omar serre sa fille contre lui :
-Si ce n’est que ça, considère que ce vœu est déjà exaucé.
-Oh ! Merci papa chéri… Je savais que je pouvais compter sur toi… Maintenant, nous pouvons dîner… N’est-ce pas maman. J’ai une de ces faims !
Deux semaines passent…
A l’Institut des beaux-arts, cet après-midi-là, il y avait une foule compacte. Des parents d’élèves, des enseignants, des curieux, des amateurs d’art, des artistes, des journalistes, et bien sûr les élèves.
Des œuvres artistiques étaient exposées un peu partout dans les couloirs et les grandes salles de cours.
Doria avait à son compte au moins une dizaine de tableaux… Elle voulait en proposer davantage mais on lui avait fait comprendre qu’elle n’était pas la seule élève et qu’elle devrait penser aux autres.
Avec l’aide de sa mère, elle avait alors fait le tri dans sa collection, et elles avaient choisi ensemble les œuvres qui leur semblèrent les plus “accrochantes”. L’impressionisme était une seconde nature chez Doria… La jeune fille aimait la nature et  apprivoisait le pinceau en jouant avec les couleurs pastelles. La toile qu’elle vénérait le plus était
Les Oranges Amères… Cette œuvre qu’elle avait spécialement conçue pour sa maman le jour de son anniversaire.   
Camélia l’avait tellement appréciée qu’elle l’avait accrochée au dessus de son lit dans sa chambre à coucher. Elle alla la prendre et exhorte sa fille à l’exposer.
Mais non maman, avait répondu Doria. Cette œuvre sera unique. Je l’ai réalisée pour toi. Personne d’autre ne saura l’apprécier à sa juste valeur…
Cela ne fait rien ma chérie… j’aimerais que ton exposition soit la meilleure et la plus riche… J’ai beaucoup admiré tes miniatures aussi. Tu vas proposer un cocktail de tons et de nuances qui ne laissera personne indifférent.


(À suivre)
Y. H. 

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 27 JUILLET 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos